dimanche 17 octobre 2021

Contact

ActualitésToulouse : une “vélorution” pour dénoncer les retards en matière de mobilité...

Toulouse : une “vélorution” pour dénoncer les retards en matière de mobilité douce

Une dizaine de collectifs environnementaux de Toulouse organisent une manifestation à vélo dans la ville, appelée “vélorution”, samedi 25 septembre. Ils dénoncent les retards des politiques locales en matière de mobilité douce.

vélorution Toulouse collectifs
Une dizaine de collectifs de Toulouse appellent à une “vélorution” samedi pour dénoncer les retards en matière de mobilité douce @ PierreSelim / Wikimedia Commons

Ils répondent présent à l’appel national lancé par Alternatiba, ANV COP 21 et Réseau Action Climat France pour « reprendre nos territoires ». Ce samedi 25 septembre, une dizaine de collectifs environnemantaux, dont Greenpeace Toulouse, ANV COP 21 Toulouse, Alternatiba Toulouse, France Nature Environnement Midi-Pyrénées, Youth for Climate, Extinction Rebellion Toulouse, Deux Pieds Deux Roues et Axe Vert La Ramée, organisent une manifestation à vélo. Leur objectif est de pointer du doigt le retard des politiques locales en matière de mobilités douces. Le départ de la “vélorution toulousaine” sera donné à 14h à François Verdier et se terminera dans le quartier des Pradettes.

Déploiement du vélo

« Les mesures mises en place par Toulouse Métropole en matière d’infrastructures cyclables sont trop faibles et inégales entre les différents quartiers de la ville », déclarent les collectifs. Face à l’urgence climatique, ils demandent le déploiement rapide de solutions alternatives à l’usage de la voiture.

La première, « peu coûteuse et rapide à mettre en place » selon eux, serait la création d’un plus large réseau cyclable. Il comprend : la mise en place immédiate du Réseau Express Vélo (prévu avant fin 2026), la réservation du Pont Neuf aux marcheurs, aux vélos et aux transports en commun, l’installation de routes cyclables à double sens et un accès à l’hypercentre réservé aux piétons. Pour ce qui est du reste de la voie publique, les organisations exigent un partage plus équitable entre les automobilistes, les cyclistes et les piétons.

Mise à jour du “Plan de Déplacements Urbain”

Après avoir demandé son annulation, les organismes exigent aujourd’hui une mise à jour du Plan de Déplacements Urbain (PDU). En vigueur depuis 2012, il est jugé « obsolète pour l’environnement et les déplacements ». Le comité inter-associatif souhaite que les nouvelles propositions prennent en considération les besoins des habitants et mettent en avant : « le train, le bus, le tramway, le réseau piéton et cyclable ». Il propose également de construire des voies dédiées aux bus sur les rocades et autoroutes. Enfin, les collectifs souhaitent que « le respect des normes environnementales » soit placé au cœur de ce PDU.

 

spot_img

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img