mercredi 19 janvier 2022

Contact

spot_img
CultureManon Crivellari : la petite souffleuse de vers

Manon Crivellari : la petite souffleuse de vers

Sur une palissade, dans une anfractuosité d'un mur ou posée en évidence sur le banc d'un abribus... Pendant un mois, en plein couvre feu, des enveloppes surprises et poétiques ont fleuri dans le petit village de Montbrun Bocage en Haute-Garonne. 

© Manon Crivellari

« Ouvrez-moi, je suis le poème du 11 janvier 2021 ». L'invitation est soigneusement écrite sur une enveloppe abandonnée sur un banc, sous un abribus de Montbrun Bocage, en Haute-Garonne. Le papier est légèrement vieilli par les intempéries des derniers jours. Curieux, on ouvre l'enveloppe. Sur un feuillet, quelques vers manuscrits et un lien internet. « Je choisis les poèmes que je partage en fonction de mon ressenti du moment. Cela peut-être des textes que j'écris ou d'auteurs que j'affectionne comme Andreé Chedid, Philippe Jaccottet, Nelly Sachs ou Paul Verlaine », confie Manon Crivellari, la jeune comédienne à l'origine de cette curieuse routine poétique. 
Repoétiser la rue 
« C'est un projet que j'ai lancé en janvier 2016, après une année marquée par les attentats terroristes. J'habitais alors Paris et j'ai été très marquée par ces événements. J'avais ressenti le besoin de faire un geste pour repoétiser la rue et conjurer ce mélange de peur et de défiance permanente qui s'était emparé de l'espace public », explique Manon Crivellari qui suit, à ce moment, une formation de mime corporel dramatique. L'étudiante décide alors de déposer, chaque jour pendant un mois, une enveloppe contenant un poème, adressée...

Ceci est un contenu Premium

Veuillez vous connecter ou vous abonner pour découvrir l’info toulousaine autrement.

Nicolas Belaubre
Nicolas Belaubre a fait ses premiers pas de journaliste comme critique de spectacle vivant avant d’écrire, pendant huit ans, dans la rubrique culture du magazine institutionnel ‘’à Toulouse’’. En 2016, il fait le choix de quitter la communication pour se tourner vers la presse. Après avoir été pigiste pour divers titres, il intègre l’équipe du Journal Toulousain, alors hebdomadaire de solution.
 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img