jeudi 29 juillet 2021

Contact

CultureToulouse. Contre le pass sanitaire, le théâtre du Grand-Rond réduit sa jauge...

Toulouse. Contre le pass sanitaire, le théâtre du Grand-Rond réduit sa jauge à 49 places

Révoltés par la perspective de contrôler l’état sanitaire des spectateurs, les gérants du théâtre du Grand-Rond à Toulouse ont choisi de réduire leur jauge à 49 places pour échapper à l’obligation de pass sanitaire.

pass sanitaire théâtre Toulouse
©ToulouseTourisme

Dès le 21 juillet, conformément aux annonces d’Emmanuel Macron, il faudra présenter un pass sanitaire pour se rendre dans les lieux culturels accueillant plus de 50 personnes. Autant dire, quasiment tous les théâtres, les cinémas et autres salles de concerts. Une perspective loin de réjouir les acteurs culturels, à l’image des restaurateurs, qui seront eux aussi soumis au pass sanitaire dès le mois d’août.

Un moyen astucieux de ne pas appliquer le pass sanitaire

A Toulouse, un théâtre a même trouvé un moyen astucieux de faire de la résistance. En effet, le théâtre du Grand-Rond, déjà très engagé durant toute la période de fermeture des lieux culturels, vient d’annoncer sur ses réseaux sociaux qu’il réduisait sa jauge à 49 places afin d’échapper à l’obligation de contrôler le pass sanitaire des spectateurs.

Un sacrifice au nom des convictions

Un choix lourd de conséquences économiques pour cette institution toulousaine puisqu’elle peut accueillir en temps normal 120 personnes dans sa salle. Et qu’elle est l’une des seules à rester ouverte tout l’été. Mais dans un communiqué, les membres de la coopérative qui gère le théâtre du Grand-Rond à Toulouse justifient leur choix par un rejet éthique et moral de la généralisation du pass sanitaire.

“Comment accepter le tri des citoyens au pas de notre porte ?”

“Nous nous demandons ce que cela signifie pour notre société et plus largement pour nos démocraties. Comment, en tant que lieu culturel, accepter le tri des citoyens au pas de notre porte sous prétexte qu’ils ou elles ne présenteraient pas le bon papier ? Comment accepter cette surveillance généralisée des personnes et des personnes entre elles ? Comment accepter ce climat de méfiance et de peur qui s’instille dans nos vies ?”, s’interroge ainsi l’équipe.

Refus de contrôler l’état sanitaire des spectateurs et des artistes

Refusant “ces décisions unilatérales qui vont à l’encontre même des principes d’une vie démocratique”, celle-ci a donc tranché, elle se refuse à contrôler l’état sanitaire des spectateurs, des artistes accueillis ainsi que des personnes travaillant au sein du théâtre. “Nous réduisons notre jauge à 49 places à partir du 21 juillet, pour pouvoir vous accueillir sans que vous ayez à nous présenter quoique ce soit pour franchir nos portes. Elles vous resteront grandes ouvertes”, concluent les gérants du Grand-Rond..

 

Travail : Comment mettre le sexisme au placard ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img