lundi 26 juillet 2021

Contact

ActualitésRégionales. Jean-Luc Moudenc appelle les électeurs macronistes à voter à droite

Régionales. Jean-Luc Moudenc appelle les électeurs macronistes à voter à droite

Suite au mauvais résultat d’Aurélien Pradié, le candidat Les Républicains aux élections régionales en Occitanie, Jean-Luc Moudenc appelle les électeurs macronistes à voter LR au second tour. 

Jean-Luc Moudenc Campagne ©XAVIER DE FENOYL

À Toulouse, le parti de la majorité présidentielle s’inscrirait naturellement dans les forces politiques de droite. C’est en tout cas l’opinion du maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc. En effet, Au lendemain du premier tour des élections régionales en Occitanie qui ont été marquées par une très forte abstention et une première place confortable pour la présidente sortante Carole Delga, le Maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, appelle les électeurs la République en Marche à voter pour Aurélien Pradié, le candidat Les Républicains. Ce dernier étant arrivé en troisième place avec 12 % des voix, loin derrière les deux autres candidats.

L’extrême droite discréditée

Comme la majorité des observateurs, le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc a tout d’abord déploré le taux d’abstention « record » constaté lors de ce premier scrutin (62%). Celui-ci y voit d’ailleurs la confirmations de « la grave crise que traverse notre démocratie et de l’ampleur du désarroi de nos concitoyens ». L’élu local s’est ensuite félicité du résultat en baisse du Rassemblement national. Un désaveu pour un parti discrédité qui, selon lui, « ne dispose toujours pas ni de la capacité, ni de la crédibilité nécessaires pour diriger une région ».

Le rassemblement pour l’alternance

Enfin, Jean-Luc Moudenc s’est projeté dans le second tour en appelant les électeurs macroniste à voter pour Aurélien Pradié, qu’il présente comme la « seule alternative sérieuse et responsable » à Carole Delga. Le maire de Toulouse va même plus loin dans son vœu d’alternance et de rassemblement  puisqu’il regrette explicitement que les deux mouvements Les Républicains et La République en Marche soient partis, au moins en Occitanie, en ordre dispersé.

« Au premier tour, Les Républicains avec Aurélien Pradié (LR) avec Vincent Terrail-Novès avaient, hélas, choisi d’être séparés alors que, s’ils avaient d’emblée fait liste commune, leur score d’hier aurait été supérieur à celui de 2015. Ainsi, fidèle à ma ligne de conduite de toujours, celle du rassemblement large et de l’ouverture, je forme le vœu que les électeurs de Vincent Terrail-Novès et d’Aurélien Pradié convergent pour se retrouver dimanche prochain », a ainsi déclaré Jean-Luc Moudenc.

 

Travail : Comment mettre le sexisme au placard ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img