jeudi 15 avril 2021

Contact

ActualitésGrand débat : les Gilets jaunes occitans lancent une contre-plateforme participative

Grand débat : les Gilets jaunes occitans lancent une contre-plateforme participative

Les Gilets jaunes occitans ont mis en ligne, le 20 janvier, une plateforme participative pour contrer le Grand débat national lancé le 15 janvier par le gouvernement, qu’ils jugent peu démocratique. Le site Internet comptabilise 700 membres à ce jour.

©Paul Périé

« Nous n’arrivons pas à avoir la parole dans le Grand débat national », estime un Gilet jaune, membre du collectif toulousain, qui souhaite rester anonyme. Pour pallier cela, le mouvement régional a lancé une plateforme participative le 20 janvier. Un site Internet où chacun peut proposer un sujet, argumenter, s’exprimer et voter. 700 personnes se sont déjà inscrites.

Pour administrer le site, une quinzaine de manifestants se sont proposés, mais la modération de la plateforme est ouverte à tous. « Tout le monde peut signaler un contenu jugé indésirable. Après validation, le sujet est placé dans une corbeille ouverte, accessible et visible par tous », précise le Gilet jaune.

« Depuis le retrait de la commission nationale du débat public (CNDP) il n’y a aucune transparence et le gouvernement verrouille certains points. Les questions sont imposées. Et le président ne s’est pas engagé à prendre en compte les propositions », déplore-t-il. Il souligne par ailleurs que les référents départementaux sont nommés par les préfets, ce qui ne garantit pas, selon lui, l’indépendance du débat.

Proposer, voter, débattre

Ironie du sort, Cap Collectif, la start-up française qui a développé cette plateforme, s’occupe aussi de la page Internet dédiée au Grand débat national. « Nous ne prenons pas parti. Nous considérons seulement que les modes de gouvernance dans les institutions, les entreprises ou les syndicats sont devenus obsolètes », assure Cyril Lage, son fondateur. Incontournable, l’entreprise de civic tech a déjà organisé 700 projets participatifs, boîtes à idées, consultations citoyennes, financements collectifs, etc. Avant les militants toulousains, ceux de La Réunion avaient déjà eu recours à ses services, gratuitement.

« Les Gilets jaunes n’ont pas confiance dans le gouvernement, il était normal qu’ils aient leurs propres outils », explique Cyril Lage. Pour lui, les deux plateformes ne s’opposent pas, mais vont dans « la même direction ». Deux autres se préparent dans les régions de Provence-Alpes-Côte d’Azur et de Bretagne. Un site national, « Le vrai débat », va être lancé d’ici la fin de la semaine.

Brice Bacquet

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.
[td_block_15 custom_title=”Articles en rapport” block_template_id=”td_block_template_1″ header_color=”#282538″ category_id=”_related_tag” ajax_pagination=”next_prev” limit=”6″ f_more_font_size=”12pt”]

Éveiller les enfants aux grands enjeux contemporains

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img
[td_block_21 custom_title=”Les plus lus” sort=”popular” m16f_title_font_size=”12″ m16f_meta_font_size=”10″ f_header_font_transform=”none” m16f_title_font_weight=”900″ m16f_title_font_family=”507″ accent_text_color=”#282538″ limit=”8″]
spot_img