mercredi 21 octobre 2020
Politique Jean-Luc Moudenc veut créer un festival de l'alimentation durable

Jean-Luc Moudenc veut créer un festival de l’alimentation durable

Le maire sortant a dévoilé une série d’engagements pour permettre aux Toulousains de manger plus sainement et localement. Parmi ceux-ci, Jean-Luc Moudenc propose un festival « du bien-vivre et de l’alimentation durable », ou encore plus de produits bio dans les cantines.

À vingt jours du premier tour des élections municipales, Jean-Luc Moudenc, le maire sortant et candidat à sa propre succession, a présenté ses projets pour le « bien manger ». Selon ce dernier, « Toulouse est depuis des siècles le rassemblement de toutes les traditions culinaires et de tous les terroirs du Sud-Ouest », mais pas seulement. « Le bien manger et les bons produits font partie intégrante de cette qualité de vie à la Toulousaine », ajoute le candidat. C’est pourquoi il souhaite la préserver et en la développer pour faire de cette identité « un véritable atout ».

Un festival du bien-vivre et de l’alimentation durable imaginé par Jean-Luc Moudenc

Pour sensibiliser les Toulousains à cette démarche, Jean-Luc Moudenc imagine la création d’un festival. Ce dernier aurait lieu une fois par an. « Le temps d’un week-end, le centre-ville pourra se transformer en un grand marché du terroir, valorisant tous les territoires du Sud-Ouest », précise le maire sortant. Le but serait donc de mettre en avant les producteurs locaux, qui pourront non seulement présenter leur production, mais aussi expliquer leurs démarches. Notamment lors d’ateliers durant lesquels les Toulousains pourraient apprendre à manger mieux et pour pas cher.

« 60% de produits bio et labellisés dans les cantines »

Autre mesure : permettre aux jeunes et aux personnes âgées de manger plus sainement. Jean-Luc Moudenc a en effet annoncé vouloir intégrer 50% d’alimentation locale et 60% de produits labellisés (agriculture biologique ou garant de qualité) dans les menus des cantines scolaires et des restaurants des structures accueillant des seniors, soit 34 000 repas. Et ce, d’ici 2022. « Notre priorité est de proposer de la nourriture saine aux Toulousains tout en aidant les exploitants locaux à passer le cap du bio ou des labellisations », rappelle le maire, qui déclare également l’interdiction des produits contenant de l’huile de palme dès 2020. C’est pourquoi il souhaite aussi instaurer un repas 100% local chaque semaine dans les établissements scolaires et ceux dédiés aux personnes âgées.

Développer le domaine de Candie

Jean-Luc Moudenc, souhaite travailler avec des producteurs du Sud-Ouest, mais sans délaisser Toulouse et sa régie agricole, située autour du domaine de Candie. « Elle doit conforter sa place de vitrine de l’agriculture urbaine durable. Nous donnerons l’opportunité à de jeunes exploitants d’utiliser des parcelles de la régie pour se lancer et bénéficier d’un accompagnement avant de s’installer à leur compte ». Le château de Candie devrait être rénové pour permettre notamment la réception de groupes et l’accueil de formations. Un moyen pour le candidat de faire du domaine de Candie un « lieu de référence pour les savoirs de l’agriculture urbaine ».

Cassandre Garot

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport