3ème ligne de métro : Tisséo répond aux Codev

Enjeu majeur des prochaines municipales, le projet de 3ème ligne de métro est âprement défendu par ses promoteurs. Suite aux interrogations soulevées dans nos colonnes par les Conseils de développement (Codev) de Toulouse Métropole, du Sicoval et du Muretain, Tisséo a tenu à répondre point par point.

Intempéries : Ligne B du métro Tisséo interrompue
© DR

Une ligne bénéfique, mais insuffisante à elle seule à régler les problèmes de déplacement dans la métropole. C’est en substance l’interrogation soulevée par trois conseils de développement (Codev)de l’agglomération toulousaine (des instances de dialogue citoyen) dans nos colonnes l’été dernier à l’issue de l’enquête publique. « D’ici 2020, Tisséo Collectivités aura consacré 1 milliard d’euros d’investissement pour plusieurs offres supplémentaires de transports  (lignes Linéo, agrandissement des stations de la ligne A du métro, prolongement du tramway vers le futur parc des expositions, création d’un téléphérique urbain…) ainsi que 1,5 milliard d’euros pour l’exploitation et la maintenance du réseau », oppose Jean-Michel Lattes, son président, dans sa lettre de réponse transmise au “JT”.

Une trajectoire financière assumée

Concernant le financement, les Codev pointaient du doigt un dossier incomplet et duquel était notamment absent le compte d’exploitation. Or, selon Jean-Michel Lattes, « les éléments de coûts et de recettes d’exploitation sont abordés. Les coûts d’exploitation d’un montant de 38 millions d’euros sont couverts à hauteur de 84% par les recettes », écrit l’élu, avant de préciser : « l’étude de soutenabilité vise avant tout à fixer une trajectoire financière cohérente jusqu’à l’horizon 2030 pour l’ensemble du Projet Mobilités », le document qui fixe les grandes politiques de déplacements.

Enfin, quant à la suggestion de créer une Autorité organisatrice de la mobilité (AOM) pour mieux connecter les différents modes de déplacement entre eux, Tisséo s’en tient aux règles existantes, soulignant que le syndicat représente à ce jour l’unique autorité organisatrice. Jean-Michel Lattes rappelle également qu’un travail est mené avec la Région et le Département , tout en convenant que « cela ne constitue pas en soi une autorité organisatrice englobant toutes les mobilités ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.