vendredi 5 mars 2021
Planète Voici la stratégie mobilité de la Haute-Garonne qui mise sur le vélo

Voici la stratégie mobilité de la Haute-Garonne qui mise sur le vélo

Ce mardi 26 janvier, les élus départementaux, réunis en session, ont adopté la stratégie des mobilités cyclables en Haute-Garonne qui porte l’ambition de faire du vélo un moyen de transport pour tous les déplacements. Le développement des mobilités douces s’inscrit dans le plan départemental pour la transition écologique 2020-2024.

ballade-vélo
©-DR

La crise sanitaire a profondément modifié les comportements en termes de mobilité, en faveur du vélo. Il est donc nécessaire de repenser les déplacements du quotidien ou de loisirs avec des aménagements du territoire adaptés. Le vélo représente une alternative à la voiture individuelle qui contribue à la réduction des gaz à effets de serre et permet par ailleurs de garantir la distanciation sociale.

Le Réseau Express Vélo

sept Réseaux Express Vélo (REVe)
©CD31

Dès 2019, le Conseil départemental a lancé la création de sept Réseaux Express Vélo (REVe) qui seront réalisés à l’horizon 2025 pour un budget de 53 millions d’euros. Ces 51 kilomètres de voies sécurisées permettront de doubler la part modale du vélo (aujourd’hui inférieure à 3 %) et rendront possibles les déplacements domicile travail (jusqu’à 20 kilomètres), en reliant les zones périphériques du Sud-Est et de l’Ouest à l’agglomération toulousaine. À l’horizon 2030, le report modal attendu est de 20 500 usagers par jour dont la moitié utilise la voiture aujourd’hui.

Le réseau cyclable touristique et de loisirs

pistes cyclables de loisirs
©CD31

Pour consolider le réseau cyclable touristique de loisirs et répondre ainsi à la demande de “slow tourisme”, face au tourisme de masse, le Conseil départemental a aménagé 218 kilomètres de pistes cyclables. Le Schéma Directeur des Itinéraires Cyclables prévoit 311 kilomètres sur tout le territoire pour un budget de 8,9 millions d’euros.
Adossés aux Réseaux Express Vélos, ces circuits constitueront une offre diversifiée pour les touristes et pour les Haut-Garonnais : grands itinéraires, courtes ou moyennes balades.
Parmi ces projets : le Canal des deux mers et la Rigole de la Plaine (V80), Transgarona (Parcours de Toulouse jusqu’aux sources de la Garonne dans le Val d’Aran), la Véloroute du Piémont Pyrénéen (V81) avec la prolongation de la piste cyclable His-Castagnède, le parcours cyclable de la vallée de l’Arize, le parcours de la vallée du Tarn.

Une stratégie “vélo” coconstruite en Haute-Garonne

De plus, le Conseil départemental de la Haute-Garonne continuera d’apporter un soutien financier et technique pour les réseaux cyclables d’intérêt territorial, portés par les intercommunalités et les communes.

La stratégie départementale des mobilités cyclables a été coconstruite avec les Haut-Garonnais, grâce au Dialogue citoyen. A ce titre, deux instances de concertation ont ainsi été mises en place :
– le Comité départemental vélo, créé le 28 août 2020 qui réunit les associations des mobilités actives, Haute-Garonne Tourisme et l’ADEME ;
– et les Ateliers participatifs territoriaux qui invitent les collectivités, les associations, les structures type Codev et le public à participer à la construction des projets.

Source: communiqué du Conseil départemental de Haute-Garonne

Severine Sarrat
Au journal depuis 2008, elle en connaît tous les rouages. D’abord journaliste polyvalente, puis responsable des pages économiques, elle est aujourd’hui rédactrice en chef.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport