vendredi 21 janvier 2022

Contact

spot_img
OccitanieAriègeLa ville de Saurat contrainte d’accepter l’implantation d’une antenne Free ?

La ville de Saurat contrainte d’accepter l’implantation d’une antenne Free ?

En Ariège, la petite ville de Saurat se bat depuis trois ans contre l’implantation d’une antenne relais Free dans un lieu-dit, à seulement 150 mètres des habitations. Pourtant, le tribunal de Toulouse vient de donner raison à l’opérateur.

Saurat antenne Free
La commune de Saurat, en Ariège, se bat depuis 2019 contre l’implantation d’une antenne relais Free sur son territoire. Image d’illustration © Wikimedia Commons

L’opérateur de téléphonie mobile Free est passé à l’offensive en assignant la municipalité de Saurat en référé devant le tribunal administratif de Toulouse au sujet de l’implantation d’une antenne relais dans un lieu-dit (nommé Campot) de la commune. Implantation que la Ville refuse depuis près de trois ans.

L’audience s’est déroulée le 16 novembre dernier. Dix jours plus tard, le maire de Saurat a reçu un courrier du juge qui « suspend l’exécution du dernier arrêté d’opposition » et enjoint la municipalité « de délivrer à la SAS Free Mobile une décision provisoire de non-opposition dans un délai d’un mois », explique La Dépêche du Midi. À cela s’ajoutent 1 500 euros de dommages qui doivent être versés à l’opérateur.

Incompréhension du côté de Saurat

Depuis 2019, la municipalité de la petite ville d’Ariège se positionne contre l’installation de ce pylône de 36 mètres de haut sur le lieu-dit Campot, à seulement 150 mètres des habitations, tout proche du rocher de Carlong, un site naturel dans lequel est inscrit un parcours de randonnée. La mairie, les associations et les riverains enchaînent les procédures. Pour eux, ce dispositif n’apportera aucune amélioration sur le réseau déjà établi.

Trois arrêtés d’opposition contre l’implantation de l’antenne relais ont déjà été formulés par l’édile. En vain. Les demandes de médiation avec l’opérateur ont toujours été déclinées et Free refuse de modifier les caractéristiques du projet. Selon Jean-Luc Rouan, le maire, « il n’y a que Free qui a envie de construire cette antenne ». Selon les informations de la Dépêche du Midi, il n’est pas exclu que la municipalité déclenche une grève administrative pour manifester son mécontentement.

 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img