vendredi 4 décembre 2020
Actualités Vers de nouveaux horizons

[Escapade] Vers de nouveaux horizons

Voyager sera la bonne résolution de l’année 2015 ! Un aperçu des destinations en vogue, l’avis d’un professionnel et les prémices d’un voyage au bout du monde : Et pourquoi pas le Népal ?

 

Par Alexandra Foissac

 

 

 

 

 

Pour célébrer l’année qui débute, quoi de mieux qu’une poignée de bonnes résolutions ? En ces temps parfois moroses, décrétons que la plus sage et censée d’entre elles sera de s’échapper de son pré carré, de sortir des sentiers battus, de partir à la découverte d’autres paysages et cultures… En un mot : de voyager !

 

Voyages sur-mesure et destinations mythiques

 

City-trip branché, départ à l’aventure, destination exotique, séjour chez l’habitant ou échange de maison, tour du monde thématique, quête initiatique à la « Eat, Pray, Love », qu’importe le voyage pourvu qu’on ait la découverte. Traditionnellement, en fin ou début d’année, fleurissent les palmarès des destinations incontournables des saisons à venir. Pour 2015, l’Amérique latine, Singapour, le Vietnam ou le Cambodge, le Maroc ou la Tunisie, mais aussi l’Antarctique et plus près d’ici, l’Islande entre fjords et glaciers, l’Irlande avec sa côte sauvage, la Lituanie qui entre dans l’Euro ou Mons en Belgique qui célèbre la Capitale Européenne de la Culture semblent, notamment, faire rêver le voyageur d’intention.

 

Mais au-delà des modes et des « places-to-be » de par le monde, quelques destinations phares restent indémodables, explique José Martinez, président-fondateur de l’agence de voyages toulousaine Amplitudes. Les Etats-Unis, l’Italie, l’Australie, l’Inde ont ainsi toujours la cote avec leur lot de paysages contrastés, de dépaysement plus ou moins intégral, de grands espaces vierges ou de patrimoine intemporel. Des destinations à voir et à redécouvrir sous de toujours nouveaux angles pour des voyages à conjuguer sous le signe de la nature, de la culture, de l’histoire, de la gastronomie… « Amplitudes, que j’ai créé en 1991 à Toulouse, se positionne sur le créneau du « voyage sur-mesure » ou comment voyager en toute liberté et selon ses goûts mais avec le confort et l’assurance d’une assistance en cas de besoin ou d’envie de changer de programme » explique José Martinez. Dans la brochure de ce « créateur de voyages », on découvre ainsi les Etats-Unis (1ere destination de l’agence) version « Les Mystères de l’ouest » ou « Route 66, The Mother Road ». Le Québec se visite en hydravion, le Mexique sur la Route du Sisal, l’Argentine en naviguant en Terre de Feu et aux confins de la Patagonie, l’Afrique sur les traces des gorilles ou en lodges d’exception, l’Ouzbékistan sur la Route de la soie, l’Indonésie à la rencontre des dragons et l’Australie en suivant la Explorer Highway. A l’appui des noms qui font rêver, les photos ravivent les images d’Epinal et réveillent les ardeurs d’expéditions lointaines du voyageur qui sommeille en chacun. Les circuits individuels, plébiscités par une clientèle avertie, se déclinent ensuite selon les souhaits du golfeur souhaitant putter sur les greens rencontrés ou de l’amateur d’art souhaitant accentuer les visites de musées.

« Nous comptons aujourd’hui 70 collaborateurs et une agence à Paris, mais nous œuvrons toujours de façon artisanale pour créer « le » voyage rêvé, unique et inédit, et avec une spécialisation sur certaines destinations mythiques comme le Népal », ajoute José Martinez. Ce baroudeur devenu chef d’entreprise fut en effet accompagnateur de treks dans l’Himalaya, mais aussi dans le Sahara et ailleurs, et a gardé des attaches dans le « Pays des merveilles » qu’il a connu avant et après sa révolution.

Coincé entre deux géants, ce petit royaume longtemps fermé, fut révélé au fil des expéditions d’alpinistes pionniers dans les années 1950 avec la conquête de l’Annapurna ou de l’Everest, puis rendu célèbre grâce aux hippies des années 70 partis faire la « Route des Indes » et escale à Katmandu. Une insurrection maoïste et une « guerre du peuple » plus tard, le Népal, devenu une République et rouvert au tourisme, reste un lieu à part, dont la découverte est synonyme de choc culturel, mais aussi et surtout de paysages extraordinaires, de patrimoine exceptionnel et de rencontres avec un peuple dont le sourire et la gentillesse sont authentiques.

 

Prochaine escale dans le Journal Toulousain : Katmandou et l’Himalaya !

 

 

Informations pratiques :

Agence Amplitudes

20 Rue du rempart Saint-Etienne, Toulouse

05 67 31 70 00

www.amplitudes.com

 

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport