jeudi 26 novembre 2020
Actualités Saison Ski : des Pyrénées à N’Py

[Escapade] Saison Ski : des Pyrénées à N’Py

Vive la neige, vive le ski, vive la montagne ! Alors que les vacances bien nommées d’hiver démarrent, première escale enneigée dans le JT sur les stations des Pyrénées pour un grand bol d’air frais et de poudreuse à proximité !

 

Si la neige a envahi villes et campagnes depuis quelques jours, la poudreuse est toujours plus belle, et synonyme de plaisir, là haut ! Et les images de sommets enneigés, de chemins immaculés, de sapins dans leur manteau blanc, de pistes à dévaler ou de chalets sous un épais toit de neige font partie de l’imaginaire de l’hiver. Pourtant, ou justement, ces fameuses vacances à la neige ont changé en quelques décennies, misant, en plus du ski, sur la neige plaisir, sur le sport multicartes, sur le bien-être cocooning, et sur l’authenticité d’un cadre et d’une culture montagnarde plus en phase avec la nature.

 

Pyrénées diversité

Que l’on soit fidèle au soleil des Pyrénées Orientales, adepte des sommets des Hautes-Pyrénées ou épris de l’air océanique des Pyrénées Atlantiques, les Pyrénées en offrent pour tous les goûts et proposent, côté français comme espagnol, une diversité d’ambiances et de paysages.

Certains lieux sont courus toute l’année, d’autres misent sur les sports d’hiver. Certains témoignent d’un riche héritage et d’une longue histoire, d’autres se positionnent sur la fête et l’innovation sportive. De la belle Font-Romeu, capitale de la Cerdagne avec son micro-climat, son hermitage et son camp pré-olympique, à la « royale » Baqueira en Espagne en passant par l’Andorre et son domaine skiable de quelques 300 kms de pistes où l’ambiance est festive et tendance, il y en a pour toutes les envies et tous les esprits. Connues pour ses vallées étroites et encaissées, ses villages et traditions préservés, ses torrents à flanc de pente, ses villes thermales dans le piémont, ses cols parfois impraticables l’hiver et ses stations de ski à taille humaine, les Pyrénées restent une valeur sûre quand on aime la montagne. Et une montagne toute proche quand on est Toulousain !

 

N’Py, 10 ans de ski et d’union avec les Pyrénées en toile de fond

« Petites » stations, par rapport aux immenses domaines alpins, mais grandes ambitions et parfois une vision : lancé en 2004, le réseau N’Py vient de fêter ses 10 ans et réunit sept domaines skiables (Peyragudes, Piau, Grand Tourmalet, Luz-Ardiden, Cauterets, Gourette et La Pierre-Saint-Martin), quatre espaces nordiques (Piau Sobrarbe, Payolle, Cauterets-Pont d’Espagne et la Forêt du Braca) et trois grands sites remarquables, le Pic du Midi, le Pont d’Espagne et le Train de la Rhune. L’idée de départ : se regrouper pour innover et peser sur le marché. Marketing mutualisé, centralisation et aide à la réservation, promotion commune : avec un nom facile à retenir et l’objectif de faciliter la vie des vacanciers, N’Py, qui représente 400 kms de pistes, 113 remontées mécaniques, 2.2 millions de journées ski la saison passée et 55% du marché pyrénéen, est devenu une valeur sûre pour les skieurs du sud-ouest et d’ailleurs.

 

Mais N’Py, derrière le slogan et la bannière promotionnelle, c’est aussi et avant tout des villages, des paysages, des ambiances. Des bâtisses austères de pierre, des églises au toit pentu, une histoire autour du thermalisme parfois et des stations diiférenciées, ciblant selon les cas free-riders ou fondeurs, passionnés de raquettes ou adeptes de descente, sportifs invétérés et amateurs de bains chauds… et de vin chaud en terrasse. Car les Pyrénées, ne l’oublions pas, sont quand même au Sud et ski y rime souvent avec soleil !

Peyragudes profite justement du soleil sur ses deux versants, anciennement Peyresourde et Les Agudes pour les moins jeunes, et attire désormais aussi les freeriders avec sa « Vallée Blanche ». Au Tourmalet, au pied du Pic du Midi, on profite de deux stations en une, Barèges et son charme d’antan, et La Mongie au pied des pistes. Luz Ardiden est réputée pour son ambiance jeune et festive et ses soirées après une journée passée à dévaler les trois versants de la station, pas moins ! Autre ambiance à Cauterets, où l’on plonge dans l’élégance Belle Epoque d’une petite ville de montagne mais aussi dans les thermes historiques tout en profitant de l’environnement exceptionnel du Parc National des Pyrénées. A Piau-Engaly, plus haute station des Pyrénées françaises, on s’autoproclame station familiale et on revendique les trésors naturels et patrimoniaux de la Haute Vallée d’Aure tout en misant aussi sur les plaisirs balnéo au pied des pistes. Gourette, station béarnaise exposée plein sud, propose le ski et le grand air, avec tyrolienne et aéro-trempoline et prépare le renouveau de sa gloire thermale et sulfurée du temps de Napoléon III dans sa future « Bulle des Eaux-Bonnes ». A La Pierre Saint Martin, c’est le « ski avec vue » qu’on propose avec, par temps clair, l’océan qui se laisse deviner mais on y perpétue aussi les traditions du pastoralisme et les légendes… des Mousquetaires !

Tendance oblige, les stations N’Py revendiquent aussi depuis quelques années des nouveautés de nature à attirer les amateurs de sensations fortes et de ski en liberté : dévaler le Pic du Midi, de son sommet jusqu’à Artigues-Campan, 1700 m de dénivelé et de descente mythique, ça vous dit ? Ou goûter, à Peyragudes, au ski originel avec montée en peaux de phoques au petit matin et « première descente » avant l’ouverture des pistes ? Liberté et sérénité de la montagne désertée… C’est tout cela le plaisir des Pyrénées, le ski dans un environnement préservé et la diversité des vallées qui font de chaque week-end de ski une découverte renouvelée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport