Categories: Santé

La campagne de vaccination des enseignants fait un flop en Haute-Garonne

La campagne de vaccination à destination des enseignants de plus de 55 ans ne rencontre pas le succès en Haute-Garonne. Seule une centaine d’agents concernés auraient, pour l’instant, répondu à l’appel.

La campagne de vaccination à destination des enseignants de plus de 55 ans n’a pas de succès en Haute-Garonne ©Pixabay

C’est ce qu’on appelle un flop. La première journée de la campagne de vaccination pour les enseignants de plus de 55 ans est loin d’avoir fait le plein, ce dimanche 18 avril, en Haute-Garonne. Seule une centaine aurait répondu à l’appel, selon les propos tenus par le rectorat de l’Académie de Toulouse, ce vendredi, devant les responsables du SNUIPP-FSU 31. Ils sont pourtant plus de 600 agents à pouvoir bénéficier de « créneaux dédiés » dans le département, sur un effectif global de 4700 dans le premier et le second degré. « Cette faible participation s’explique notamment par le fait que la vaccination est déjà ouverte à l’ensemble des Français de plus de 55 ans depuis déjà une semaine. Cela montre qu’il n’y a pas de véritable campagne à destination des enseignants. Et comme l’ensemble de la profession, nous demandons que tous les personnels puissent être vaccinés », déclare Charlotte Andrieu, la co-secrétaire du SNUIPP-FSU 31.

« L’inquiétude et la tension montent »

Le syndicat a déposé une alerte sociale, qui lui ouvre la possibilité d’enclencher une grève dans les prochaines semaines. « Parce que la situation est critique. L’inquiétude et la tension montent. Il apparaît en effet très compliqué d’assurer la reprise des cours dans des conditions sanitaires satisfaisantes », constate Charlotte Andrieu. Outre le classement de l’ensemble des enseignants au titre de personnels prioritaires, le SNUIPP-FSU 31 réclame des embauches massives. « Il faudrait au minimum 200 effectifs supplémentaires dans le département : avant la fermeture des écoles, plus d’une centaine de classes avait dû fermer, faute de remplaçant. » Le rectorat de l’Académie de Toulouse devrait annoncer l’embauche d’une vingtaine de contractuels en Haute-Garonne, pour la rentrée des classes de maternelle et primaire, la semaine prochaine. « Cela compensera à peine le nombre de départs en congés maternité », déplore la syndicaliste. Une colère et des revendications partagées au niveau national. Avec un appel unitaire de l’ensemble des syndicats d’enseignants. Et une pétition baptisée « Pour la reprise le 26 avril, il faut agir rapidement », qui a déjà recueillie près de 50 000 signatures.

Philippe Salvador

Philippe Salvador a été reporter radio pendant quinze ans, à Toulouse et à Paris, pour Sud Radio, Radio France, RTL, RMC et BFM Business. Après avoir été correspondant de BFMTV à Marseille, il est revenu à Toulouse pour cofonder le magazine Boudu.

Recent Posts

Blocage, manifestation… La mobilisation des lycéens contre le maintien des épreuves du bac se poursuit à Toulouse

Après le blocage du lycée Berthelot dans la matinée, les lycéens se sont retrouvés à…

4 heures ago

Départementales. Tous les candidats en Haute-Garonne, cantons par cantons

Les électeurs français sont appelés à élire, les dimanche 20 et 27 juin (en cas…

4 heures ago

À Toulouse, la semaine de l’Europe dure jusqu’à la fin du mois

Toulouse Métropole organise une série d’évènements pour La semaine de l’Europe, qui durera... jusqu’au 31…

5 heures ago

Ce soir, découvrez la suite du téléfilm tourné à Toulouse

Ce soir, lundi 10 mai à 21h05 sur TF1, retrouvez la suite du téléfilm « Mention…

6 heures ago

Vidéo : Jean-Luc Moudenc perd ses nerfs au conseil de Toulouse Métropole

Le groupe Alternative pour une Métropole citoyenne a posté sur internet la vidéo d’un violent…

6 heures ago

Covid 19 : vacciner et dépister y compris les jours fériés

A Toulouse, en mai, il reste possible de se faire dépister et vacciner contre la…

7 heures ago