jeudi 2 décembre 2021

Contact

Tarn-et-GaronneActualités du Tarn-et-GaronneÀ nouveau fermée, la cathédrale de Montauban continue de se fissurer

À nouveau fermée, la cathédrale de Montauban continue de se fissurer

La cathédrale de Montauban est à nouveau temporairement fermée, car de nouvelles fissures sont apparues sur l’édifice. Alors que les premières constatations datent du 30 octobre dernier, la préfecture du Tarn-et-Garonne indique que « les mouvements structurels qui affectent la cathédrale sont toujours actifs ».

Montauban Cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption
La façade de la Cathédrale Notre-Dame-de-l’Assomption à Montauban CC by 3.0 MOSSOT

Il n’y a pas péril en la demeure, mais le problème est sérieux. La cathédrale de Montauban est à nouveau temporairement fermée, car de nouvelles fissures sont apparues sur l’édifice. Des lézardes avaient été constatées pour la première fois le 30 octobre dernier, par les services patrimoniaux de la Direction régionale des affaires culturelles, au niveau des premières travées de l’édifice religieux. Dès la première semaine de novembre, elles étaient équipées de témoins en plâtre, dont on a observé la fissuration une semaine après. De nouveaux témoins ont été installés le 17 novembre, parallèlement aux précédents, et ont fait l’objet d’un relevé photographique précis… Et ce lundi 23 novembre, ils ont à nouveau laissé apparaître des fissures « et de nouveaux désordres sont apparus », ajoute la préfecture du Tarn-et-Garonne. « Les mouvements structurels qui affectent la cathédrale sont donc toujours actifs ».

Une procédure d’alerte en cas d’accélération inquiétante

Par mesure de précaution, et après concertation avec Mgr Ginoux, évêque de Montauban, les services de l’État ont ainsi pris la décision de fermer la cathédrale au public, jusqu’à ce que les capteurs assurant sa surveillance aient été mis en place. Conçu par l’architecte en chef des Monuments historiques, cet appareillage permettra de mesurer et d’analyser précisément l’évolution des désordres. Une procédure d’alerte sera définie en cas d’accélération inquiétante des mouvements structurels. L’installation de ces capteurs aura lieu dans le courant du mois de décembre, après la consultation d’entreprises spécialisées. Et la réouverture du monument pourra être prononcée en fonction de l’analyse des premières données livrées par les capteurs.

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.
 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img