L’aéroport Toulouse-Blagnac durement frappé par la crise du coronavirus

Avec une chute de la fréquentation en baisse de 79,5 %, l’aéroport de Toulouse-Blagnac fait partie des infrastructures nationales ayant subi le plus fortement l’effondrement du trafic aérien, suite à l’épidémie de coronavirus.

Aéroport Toulouse Blagnac suspendue
L’aéroport de Toulouse-Blagnac est l’un des plus touchés de France par la chute de fréquentation © DR

Vacances de proximité, frontières fermées, les Français ont radicalement changé leurs pratiques pour ces vacances placées sous le signe du Covid-19. En plein mois d’août, l’agence FlightRight , spécialisée dans l’assistance légale numérique à destination des passagers de vols commerciaux, dresse un premier bilan de la fréquentation des aéroports de France. Sans surprise, les chiffres de juillet font état d’un effondrement du nombre de vols sur l’ensemble du territoire. Et celui de Toulouse Blagnac n’est évidemment pas épargné par cette crise qui touche toutes les grandes infrastructures.

Une baisse notoire de la fréquentation largement prévisible pour Laure Marc Martínez, responsable de la communication chez Flightright. « Les Français ont privilégié d’autres modes de transport et les touristes étrangers, notamment européens, ont déserté la France. Ces données, annonciatrices de la tendance du mois d’août, peuvent évoluer d’ici la fin de l’été avec une fréquentation plus importante au mois d’août », tempère-t-elle.

L’aéroport de Toulouse, l’un des plus touchés par la baisse du nombre de vols

De manière générale, la baisse de fréquentation des aéroports se situe dans une fourchette comprise entre 51 % (Paris Cahrles de Gaule) et 79,5 % (Toulouse Blagnac). Et de toutes les grandes villes, l’aéroport toulousain est celui qui tire le moins bien son épingle du jeu.

Avec 900 vols opérés en juillet 2020 au lieu des 3300 à la même période de l’année précédente, Toulouse a vu le nombre d’avions transiter par sa piste diminuer de 79,5 %. Cela malgré la mise en service de nouvelles lignes proposant de nouvelles destinations à bas coût. À titre de comparaison, la fréquentation de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac chutait de 75,7 %, celle de Marseille Provence de 63,6%, ou celle de Nice Côte d’Azur de 51,3%.

(Source : communiqué de presse) 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.