Une résidence étudiante novatrice va ouvrir à Montaudran

Résidence étudiante Kauffman
Jean-Luc Moudenc pose la première pierre de la résidence avec Jacques Rubio (Kaufman & Broad) et Antonin de Margerie (Dometude) ©AV

La première pierre de la résidence étudiante Kley Toulouse Montaudran a été posée ce jeudi matin par le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc. Ce projet novateur de plus grande résidence universitaire privée de France, développé par Dometude et bâti par Kaufman & Broad, doit être livré pour la rentrée 2017.

Par Antoine Vergnaud

485 logements pour 565 chambres, 11 étages, 12370m2 de surface de plancher, 1000m2 d’espaces communautaires, services et commerces, 140 mètres de long; ce sont les chiffres faramineux de la future résidence étudiante qui se tiendra au cœur de la ZAC Toulouse Montaudran Aerospace, à proximité de l’université des sciences Paul Sabatier.

Avec Dometude, créée début 2014 pour développer des résidences universitaires de nouvelle génération en France, Kaufman & Broad lance le projet et fait appel à l’architecte Jean-Louis Taillandier pour imaginer et dessiner l’immeuble.

Espaces de coworking, terrasse végétalisée

Selon Antonin de Margerie, directeur général de Dometude, l’objectif est de « proposer à une génération anxieuse de son succès dans les études, un concept novateur de résidences étudiantes ». Après une première expérience réussie à Caen, Dometude mise donc aujourd’hui sur la Ville rose et sa dynamique.

Afin d’accueillir du mieux possible les étudiants, universitaires et chercheurs qui viendront travailler dans ce quartier d’innovation scientifique, le bâtiment proposera dans les étages des studios meublés d’environ 19m2, ainsi que des T6 à partir de 104 m2 pour les étudiants désireux de vivre en colocation. Des espaces de coworking, « semblables à de petites bibliothèques », seront également mis à disposition des locataires sur les 11 étages de la résidence ainsi qu’au rez-de-chaussée, où des services et commerces seront proposés aux étudiants. En sous-sol, des parkings sécurisés ainsi qu’un espace dédié aux deux-roues sont prévus. Cerise sur le gâteau, une terrasse végétalisée située sur le toit, proposant une vue imprenable sur Toulouse.

« Permettre des rencontres entre les acteurs de la recherche et des entreprises de pointe »

Côté tarifs, les studios devraient être disponibles dans une fourchette de 520 à 540 euros par mois, prix TTC englobant le loyer ainsi que les services proposés (Wi-Fi, laverie…). Seules la taxe d’habitation et les factures d’électricité ne sont pas comprises dans les ‘’packages’’.

« Le chantier est d’un coût total de 40 millions d’euros TTC et sera livré en juillet 2017 », indique Jacques Rubio, directeur général grand Sud-Ouest de Kaufman & Broad. Et la commercialisation se fera « dans les 3 semaines suivant la livraison », précise Antonin de Margerie.

Le maire de Toulouse a lui salué « la volonté de développer un campus permettant des rencontres entre les acteurs de l’enseignement supérieur, de la recherche, et des entreprises de pointe ». En effet, la résidence est à deux pas de l’université Paul Sabatier, du CNES et de l’ENAC. En ce qui concerne les transports, de nombreuses stations de bus sont à proximité, et « la troisième ligne de métro desservira Montaudran », rappelle Jean-Luc Moudenc. Et pour l’avenir, « la pire des attitudes serait de se satisfaire de cette résidence », affirme l’élu qui souhaite poursuivre le développement de la ZAC Montaudran. À noter que celle-ci doit accueillir d’ici 2018 La Piste des Géants.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.