[Elle mérite de faire la Une] Corinne Cabanes, révélatrice de compétences

©FranckAlix/JT
©FranckAlix/JT

 

Fondatrice du Réseau emploi durable (Red), Corinne Cabanes prône le droit de tous à avoir accès à un l’emploi, au-delà des différences ou des parcours de chacun. Ainsi, elle et son équipe ont imaginé un processus d’accompagnement de “décrocheurs” pour les ramener vers le marché du travail.

Par Séverine Sarrat

Appel. «Vous avez envoyé plus de 300 CV et personne ne vous répond. Vous avez le moral dans les chaussettes ? » C’est la petite annonce qu’a fait paraître le Réseau emploi durable pour sélectionner sept personnes éloignées du marché de l’emploi. «Sur 45 réponses, nous avons gardé les plus motivés pour s’en sortir et pas forcément les plus qualifiés, comme c’est le cas en entretien d’embauche», explique Corinne Cabanes, la fondatrice du Red.

Action. «Nous travaillons l’audace, la prise de risque, l’enthousiasme et l’énergie positive à travers des ateliers de théâtre, de cirque, des cours d’anglais et l’apprentissage de techniques de recherche d’emploi», poursuit-elle. Pendant quatre mois, des formateurs et des coachs d’orientation ont aidé ces “décrocheurs” à reprendre pied en agissant non pas uniquement sur la recherche d’un emploi mais sur tout leur écosystème.

Fierté. Isolés, en perte de repères, les bénéficiaires du programme sont aujourd’hui forts d’un optimisme et d’une confiance en l’avenir, et tous ont retrouvé un emploi. Une véritable réussite pour Corinne Cabanes qui a fait de l’orientation des jeunes et de l’accompagnement des personnes en recherche d’emploi un véritable sacerdoce : «Voilà 30 ans que j’évolue dans le milieu des ressources humaines. J’aide les gens à trouver leur voie, et j’aime ça !»

Réorientation. C’est un parcours professionnel particulier qui a amené la chef d’entreprise dans le milieu des ressources humaines. «Je suis psychologue clinicienne de formation. Je travaillais avec de jeunes autistes mais j’ai dû renoncer car j’étais trop sensible !» précise-t-elle. Elle s’est alors tournée alors vers des études de marketing et de commerce, puis est entrée chez Dassault, à la cellule emploi de Toulouse : « J’y ai accompagné une grande restructuration.»

Transmission. De quoi découvrir sa vocation. Elle crée alors son cabinet RH, Corinne Cabanes et associés, puis une agence d’orientation pour les jeunes, Success Torus. Aujourd’hui chef d’entreprise accomplie, elle met son savoir-faire au service des autres. « Une revanche sur la vie », dit-elle, «Mon père a perdu son emploi à 50 ans, il n’en a jamais retrouvé. Il m’est intolérable de gaspiller des compétences sous de faux prétextes d’âge ou de différences.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.