4 coins à poissons autour de Toulouse pour les amateurs de pêche

Depuis le mois de mars, les pêcheurs se massent sur les rives des multiples plans d’eau où leur activité favorite est autorisée. Lacs, rivières, canaux…Le JT a sélectionné quatre coins à poisson pour satisfaire les adeptes de street fishing comme les débutants.

4 coins pour s’adonner à la pêche autour de Toulouse CC by LUM3N

Le petit lac de Compans-Caffarelli

Le jardin japonais, à Compans-Caffarelli, n’est pas simplement un havre de paix pour promeneur en quête de zen attitude. Grâce à son lac d’une superficie de 0,55 hectares, il est aussi un spot particulièrement prisé par les adeptes de street fishing à Toulouse, discipline sportive et ludique consistant à pêcher en milieu urbain en pratiquant le no-kill (le fait de relâcher les poissons). Une canne, quelques leurres, et c’est parti pour découvrir les espèces abritées dans les eaux de la ville. À Compans-Caffarelli, la star est le black bass. Robuste, vorace et méfiant, ce carnassier difficile à attraper est le poisson de sport par excellence. Mais on y trouve également foule de carpes, gardons, tanches et autres perches.

Le canal du midi entre le port Saint-Sauveur et le port Sud

Le Canal du midi, un des meilleurs coins pour la pêche à Toulouse

Le long de l’eau verte de l’eau du Canal du midi, on flâne, on court ou on se rafraîchit à l’ombre des platanes par ces fortes chaleurs. Mais on pêche également. Pas besoin d’aller bien loin, entre le port Saint-Sauveur et le port Sud, se trouve notamment une zone très poissonneuse en plein coeur de la ville. Au bout de la canne ici ; des populations de perches, de brochets, de sandres et bien sûr de silures, installées là depuis quelques années maintenant. Plus gros carnassier des eaux européennes, ce fameux glouton se nourrit de tout type de poissons mais aussi de rongeurs ou d’oiseaux. Pouvant atteindre des tailles impressionnantes, il fait généralement la fierté des pêcheurs.

Le lac de la ramée

Pour ceux qui souhaitent s’éloigner un brin de la jungle urbaine, le lac de la Ramée est un incontournable. Les déversements de poissons blanc en plans d’eau y favorisent la pêche au coup, technique consistant à attirer le poisson à un endroit déterminé particulièrement adaptée aux débutants. Globalement, toutes les espèces sont représentés à la Ramée. Des lachers de truites arc-en-ciel sont notamment programmés chaque année. De plus, le lieu est un des rares où la navigation en float tube (embarcation spécialisée pour la pêche) est autorisée.

Le lac du pigeonnier à Tournefeuille

Loin d’être le plus connu des lacs de l’agglomération, celui du pigeonnier à Tournefeuille offre un cadre particulièrement bucolique, à deux pas du centre-ville. Alimenté par le Touch, d’une superficie de 2 hectares, il fait partie des coins préférés des connaisseurs. Ici aussi, le black bass est présent ainsi que de nombreux poissons blancs : carpes, tanches, gardons mais aussi brèmes…De quoi remplir de belles bourriches en perspective.

N’oubliez pas de vous munir de votre carte de pêche.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.