lundi 26 octobre 2020
Les brèves du JT Sécheresse, Julien de Normandie en Haute-Garonne pour présenter des mesures d’urgence aux...

Sécheresse, Julien de Normandie en Haute-Garonne pour présenter des mesures d’urgence aux agriculteurs

Alors qu’une vaque de sécheresse touche le pays, Julien de Normandie, le ministre de l’Agriculture, viendra rencontrer les agriculteurs de la Haute-Garonne ce vendredi 14 août. Il leur présentera plusieurs mesures d’urgence pour leur venir en aide.

Sécheresse, le ministre vient présenter des mesures d’urgence aux agriculteurs de Haute-Garonne © CC

Après la canicule et de violents orages, la Haute-Garonne, comme de nombreux départements français sont exposés à une vague de sécheresse. Julien de Normandie, le ministre de l’Agriculture, viendra rencontrer les agriculteurs du département, ce vendredi 14 août. Celui-ci a prévu de visiter deux exploitations agricoles locales afin d’aborder, avec les premiers concernés, la question des aléas climatiques.

« Accompagner les agriculteurs face à la sécheresse est ma priorité en ce moment. Nous avons pris un certain nombre de mesures d’urgence dès la semaine dernière, que nous étendons aujourd’hui à d’autres départements durement touchés. Je reste extrêmement attentif à l’évolution de la situation, au niveau national comme au niveau local, pour adapter les mesures de soutien pour nos agriculteurs », a déclaré le ministre qui en profitera pour présenter une série de mesures d’accompagnement.

Des dérogations sur les jachères et les cultures dérobées

La poursuite de la sécheresse au mois d’août a continué à dégrader les ressources fourragères disponibles pour les troupeaux dans plusieurs départements. Le ministère de l’Agriculture a donc pris la décision de permettre aux éleveurs concernés par un manque de fourrage de valoriser leurs jachères. En Occitanie, cette mesure sera applicable en Ariège, en Haute-Garonne, dans le Gers, le Lot-et-Garonne et le Tarn.

Par ailleurs, en l’absence d’amélioration notable des précipitations prévues sur les prochaines semaines, le gouvernement a décidé d’étendre la possibilité de retarder le débt des cultures dérobées, c’est-à-dire intercalées entre deux cultures principales annuelles, à l’Aude, la Haute-Garonne et le Tarn. De même, les exploitants qui en font la demande pourront reporter cette période au 1er septembre. Dans ce cas, l’obligation de présence de ces cultures transitoires se terminera au 27 octobre, ce qui permettra qu’elles soient comptabilisées comme surface d’intérêt écologique. Le versement de l’avance du paiement vert interviendra alors dans les jours suivants.

Des dérogations a demander à la Direction départementale des Territoires et de la Mer

En Haute-Garonne , dans le Lot, le Tarn, où la période de présence des cultures dérobées était prévue au plus tard le 6 août, les exploitants qui auraient déjà lancé cette culture doivent déposer une demande de dérogation si celles-ci ne lèvent pas ou lèvent partiellement. Les agriculteurs concernés devront en faire la demande auprès de leur Direction départementale des Territoires et de la Mer DDT(M).

(Source : communiqué de presse)

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport