mercredi 21 octobre 2020
Les brèves du JT Les prix de l’immobilier à Toulouse ont reculé en septembre

Les prix de l’immobilier à Toulouse ont reculé en septembre

Toulouse fait partie des six grandes métropoles françaises qui accusent un léger recul des prix de l’immobilier en septembre, d’après le baromètre mensuel publié par Meilleurs agents.

Les prix de l’immobilier à Toulouse ont reculé en septembre, d’après le baromètre de Meilleurs agents ©DR

Les prix de l’immobilier à Toulouse ont reculé de 0,3 % en septembre à 3424 euros le m2, selon le dernier baromètre mensuel publié par Meilleurs agents. Alors que la sortie du confinement avait vu un retour en masse des acheteurs sur le marché, pressés de mener à bien leur projet immobilier, la fièvre acheteuse du printemps et de l’été semble bel et bien terminée. Et alors qu’une deuxième vague de l’épidémie de coronavirus s’amorce, les particuliers ont de plus en plus de mal à se projeter dans l’avenir. « La multiplication des annonces de plans sociaux, la hausse du chômage avec la destruction d’emploi due à la pandémie et l’incertitude quant aux conditions du chômage partiel de longue durée poussent d’ores et déjà une majorité des candidats à la propriété à repousser leur entrée sur le marché », analysent les experts de Meilleurs agents.

La tension baisse

Par conséquent, la tension immobilière entre acquéreurs et acheteurs se relâche : à Toulouse, le spécialiste de l’estimation de biens ne compte plus que 12 % d’acheteurs de plus que de vendeurs, contre 23 % en février dernier. Le phénomène n’est pas isolé : « La demande, qui portait jusque-là le marché, commence à baisser dans tout l’Hexagone augurant de fait d’un rééquilibrage des échanges dans les mois à venir », prévoit Meilleurs agents.

Source : communiqué de presse

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport