Colab Quarter, vers les quartiers de demain

Le 9 juin, les artistes européens de Colab Quarter s’invitent à Toulouse. Au cœur du quartier des Arènes, ils partageront leurs projets autour d’un grand repas et d’ateliers en tout genre. Photographie, musique, cuisine… Tous les sens seront mis en éveil. – Hugo Bernabeu

Colab Quarter
©Cricao

Né d’une initiative française, le projet européen Colab Quarter réunit plusieurs acteurs culturels internationaux autour d’un programme de diffusion artistique. Après une première escale en France, ils poursuivront leur quête d’un modèle de quartier participatif en Ukraine, en Espagne et au Japon.

« L’objectif est d’utiliser l’art pour rapprocher les habitants d’un même quartier », explique Stéphane Robert, coordinateur de la manifestation et directeur artistique de l’association Cricao. « Il s’agit aussi de pérenniser des valeurs à partir d’événements ponctuels ». Des valeurs qui ont tendance à se perdre dans certains secteurs de Toulouse, remarque Stéphane Robert. « Ici, le projet devait initialement englober les quartiers Saint-Cyprien, Cartoucherie et Arènes ». Mais c’est finalement pour le dernier, et plus particulièrement pour la barre du Cristal, que « les partenaires ont flashé », avoue-t-il. « Elle regroupe en un seul endroit toutes les problématiques qu’on veut aborder. » La forte concentration de population et le manque de lieux de partage anonymisent les relations entre voisins. Une situation qui se répand dans les métropoles et à laquelle les artistes de Colab Quarter escomptent remédier par la culture.

« L’objectif est d’utiliser l’art pour rapprocher les habitants d’un même quartier »

Le temps d’une nuit, ils espèrent changer le visage des Arènes. Les habitants du quartier et des alentours sont conviés à un grand repas au pied de la barre du Cristal, bâtiment devenu emblématique. Une soirée animée notamment par le jazzman toulousain Mister Bishop. Mais le spectacle sera avant tout visuel. Sur la façade de l’immeuble voisin, des portraits géants d’habitants, œuvres du photographe catalan Joan Tomás, seront projetés et de la peinture phosphorescente illuminera peu à peu les abords. « D’ailleurs, tout le monde est invité à apporter un objet personnel pour le customiser sur place et l’implanter ensuite dans le décor », précise Stéphane Robert. Une belle occasion selon lui de « rendre un peu de vie à ces bâtiments austères ».

En précision de cette escale toulousaine, le mois dernier, les photographes barcelonais de Mescladis sont partis à la rencontre des habitants des Arènes. Équipés de leur dispositif “photobox”, une boîte cartonnée dans laquelle on insère sa tête, ils sont allés leur tirer le portrait. Des images que petits et grands pourront s’amuser à retoucher le soir de l’événement. À noter aussi, la présentation d’une barre de chocolat géante de 1,50 mètre, imaginée par les membres de Cricao, qui sera décorée tout au long de l’événement par les participants. « Notre spécialité, c’est le design culinaire. Ça marche super bien pour relier les gens vu que tout le monde aime manger », plaisante le directeur artistique. Au programme également “le module” ukrainien. Soit une table et des tabourets modulables que les acteurs de l’association Misto Diya vont assembler avec l’aide des habitants du quartier. « L’idée est vraiment de décaler la réalité. De montrer, durant quelques heures, que la poésie peut être partout », poursuit-il. « C’est aussi ça vivre ensemble dans un quartier. C’est pouvoir rêver ».

A savoir

L’association toulousaine Cricao œuvre pour le développement de la culture à l’échelle des quartiers. Fondée en 2001, elle est aujourd’hui à l’initiative du projet européen Colab Quarter, soutenu par 4 partenaires : les associations Mescladis (Espagne) et Misto Diya (Ukraine), la ville de Colomiers et le centre culturel Garaman Hall (Japon).

Infos pratiques
Samedi 9 juin à partir de 18h, au pied de l’immeuble « Le Cristal », 9 boulevard de Larramet – 4 impasse des Arènes
Gratuit



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *