vendredi 4 décembre 2020
Sports Nicolas Dieuze écrit à Frédéric Thiriez

[Lettre ouverte] Nicolas Dieuze écrit à Frédéric Thiriez

Expéditeur : Footballeur professionnel ayant notamment évolué au TFC, à Bastia et au Havre, Nicolas Dieuze s’est lancé dans l’aventure du LAP (Luzenac Ariège Pyrénées) avec pour but de remonter le club en Ligue 2. Objectif atteint, du moins sportivement, car la LFP lui a refusé l’accès au championnat pour raisons économiques. L’affaire désormais close, le milieu de terrain réclame des explications au président Thiriez.

Destinataire : Frédéric Thiriez est le président de la Ligue de Football Professionnel depuis 2002 et président de l’association des Ligues européennes de football depuis 2013. Il est également avocat au conseil d’Etat et à la Cour de Cassation.

 

 

Ça y est Mr Thiriez,

Après trois mois d’une interminable bataille judiciaire et administrative, vous et vos « amis » êtes arrivés à vos fins en anéantissant le club de Luzenac Ariège Pyrénées, mon club, notre club ou plutôt le club de tout un département qui s’enthousiasmait devant cette belle et inespérée aventure sportive et qui souffre aujourd’hui terriblement de cette décision que tout le « vrai » football français qualifie d’injuste. Pourquoi dis-je « vrai » football ? Laissez-moi vous expliquer le fond de ma pensée.

Le 18 avril 2014, après notre victoire 1-0 contre Boulogne dans notre stade « homologué » de Foix, nous validons une montée historique en Ligue 2 et réalisons le rêve de tout jeune footballeur, à savoir devenir footballeur professionnel. Déjà, à cette époque, pas une marque de considération de votre part devant cet exploit et l’engouement médiatique qu’il a suscité. Cela aurait dû nous alerter sur le fait que nous n’étions pas les bienvenus dans votre monde, celui des professionnels. Malgré tout, pris par la vague médiatique, joueurs, entraîneurs, dirigeants, supporters et même tout simplement amoureux de football se mettent à rêver d’un parcours glorieux en L2 pour ce petit club d’un village de 650 habitants.

L’histoire est belle sans doute trop… Comment expliquer un tel acharnement durant ces interminables semaines ? Pourquoi, à l’heure où le foot français ne cesse de véhiculer l’image d’un capitalisme toujours plus grand et non contrôlé, vous, LFP n’avez-vous pas « utilisé » ce bel exploit pour montrer aux yeux de tous, que non, l’argent ne peut pas tout ? Je crois que vous avez raté là une merveilleuse occasion de réconcilier les footballeurs avec LEUR football car celui-ci ne vous appartient pas et encore moins aux 24 membres de votre conseil d’administration censés représenter la merveilleuse famille du Football Français.

 

« Les séquelles psychologiques, sociales et financières sont d’ores et déjà énormes »

 

Je ne vais pas retracer la chronologie de cette histoire qui fera date sans aucun doute mais il est aisé de comprendre que ce que vous avez reproché au club du LAP, amateur depuis plus de 50 ans, est justement d’être resté amateur et de ne pas être devenu professionnel en trois mois. Au lieu de sanctionner, n’aurait-il pas été plus sain et plus juste d’accompagner le club et ses dirigeants dans cette transition ?

Vous et moi savons que cette affaire Luzenac ne sera plus qu’un lointain souvenir d’ici quelques semaines voire quelques jours mais sachez que les séquelles psychologiques, sociales et financières sont d’ores et déjà énormes.

Pour terminer, c’est à Frédéric Thiriez, l’enfant âgé de 6 ans, justement l’âge de mon gamin venu fêter la montée du LAP ce 18 avril 2014 que je m’adresse. Quelles explications puis-je te donner Frédéric, toi le petit footballeur en herbe qui rêve aux exploits de tous ces grands champions, à qui tous les éducateurs expliquent qu’à force de travail, d’abnégation et de passion, tu auras un jour peut-être toi aussi l’occasion de vivre de grands moments et de devenir un footballeur professionnel, que tout cela ne compte finalement pas du tout aux yeux des décideurs et que seule la raison du plus « riche » ou du plus « ancien » l’emporte ?

S’il vous plaît Mr Thiriez, aidez-moi à trouver les mots car à l’heure où je vous parle, je ne les trouve toujours pas.

 

 

 

 

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.

4 Commentaires

  1. Tout mon soutien pour ce club qui a grandi dans le plus strict amateurisme. J’ai joué contre eux il y a 20 ans en dhr et lorsque l’on connait la difficulté à gravir les échelons , le “respect est de mise “.Cette belle histoire s’est achevée par la décision de septuagénaires bureaucrates qui n’ont d’yeux que pour des euros à la pelle afin de faire vivre leur biseness , les repas d’après réunion et les beaux voyages gratuits qui les accompagnent ………….. Le reve du haut niveau n’est plus possible avec de telles instances ( comme le dit si bien Nicolas Dieuze) , et c’est là le plus grand malheur !!! Messieurs les décideurs , réveillez-vous , pensez aux jeunes footballeurs des petits clubs ( je suis éducateur de -15 ans ) qui , déjà déçus de l’attitude de nos “stars” , ne peuvent meme plus espérer une belle aventure et ne s’identifient qu’à des footballeurs étrangers!! Le pouvoir et l’argent vous a fait oublier les vraies valeurs des amoureux de ce sport qui à l’image de la société , est en récession. LAISSEZ LE REGLEMENT POUR LE JEU ET A LA COMPETITION ET NON A VOS COMBINES DE RICHES.
    Bon courage aux laissés pour compte de cette triste affaire en espérant que ces “vieux combinards” ne pourriront plus notre sport favori.

  2. Voici ce que je déposai sur mon mur FB, le 8 août dernier Laurent Quetstroey (Co-président de la Commission Technique du District de Football de Haute-Savoie et Pays-de-Gex et éducateur U15 au Groupement des Jeunes de Bons et Ballaison) :

    “Sportivement tu mérites ton accession, tu consens à des sacrifices, tu véhicules des valeurs humaines pour élever au sommet les notions de solidarité, de collectif, effort, honnêteté puis ton sacré Graal t’échappe au moment d’accéder au niveau supérieur … parce que:
    tu n’as pas de stade (c’est vrai que cela se construit ou se trouve très vite),
    ton actionnaire est véreux,
    les “justiciers administratifs et financiers” n’ont absolument aucun bon sens … Monsieur Thiriez qui prétend défendre le football amateur est un hypocrite de haut vol … Alors je confirme en tant qu’éducateur, faut vraiment se consacrer au JEU et être un partenaire de l’éducation en prônant le travail à l’école et le savoir-vivre en société !
    allez Luzenac, allez Lens …” Cher Nicolas, les réponses sont difficiles à trouver pour un gamin de 6 ans pour ne pas lui confisquer son rêve, à lui aussi …

  3. Je suis très ému après lecture des propos de Nicolas Dieuze adressé au président de la LFP.
    Comme tous les Ariégeois nous supportons le LAP, mais aujourd’hui , j’éprouve un profond sentiment d’injustice suite à cette grave décision prise par les instances du foot français.
    Comme l’a aussi bien dit Fabien Barthez:” Quel est l’exemple donné aux jeunes, aux poussins , benjamins des écoles de foot ? “.
    D’ailleurs c’est bien simple , je suis un passionné du ballon rond, mais face à une telle situation , je m’interdit de regarder tout match sur écran .J’espère que tous les supporteurs du LAP en feront autant.

  4. Courage Nico pour la suite, pour t’avoir côtoyer lors de 2 après match et t’avoir vu à la plage de marseillan ton humilité et le respect que tu as pour les petits clubs (je suis entraîneur de rieux de Pelleport en pl) on en avais longuement discuter je trouve déplorable l’image du football que certains dirigeants du football français qui pour la plupart n’ont jamais fait 3 jongles puissent prendre de telles décisions !!! Un écœurement total

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport