mardi 18 janvier 2022

Contact

spot_img
Actualités Philippe David

[Redac chef] Philippe David

Auteur de plusieurs ouvrages politiques, il signe aujourd’hui son dernier essai intitulé ‘’Virons Dieu du débat politique !’’, paru aux Éditions Fauves. Il y souligne le caractère religieux de toutes les guerres contemporaines, problème majeur selon son analyse. Avant tout chef d’entreprise, Philippe David voue une passion à l’actualité, c’est donc naturellement qu’il a accepté de commenter l’actualité locale.

1/ La Cop21

Il s’agit d’un sparadrap sur une jambe de bois, car certaines zones du monde sont en pleine explosion démographique et alimentent la consommation. Je pense donc que malgré tous les efforts consentis, les participants à la COP21 ne pourront pas régler nos problèmes. Il faudrait que les États-Unis et la Chine mettent d’abord la main à la patte, mais je crois surtout que chacun va défendre son bout de gras ! La majorité n’est pas prête à remettre ses modes de vie en question et c’est bien çà le problème. François Hollande parle de mesures coercitives, mais qu’adviendra-t-il si la Chine signe la convention et ne respecte finalement pas ses engagements ? Quelles seront les sanctions ? Des amendes ? Mais qui les encaisserait ? Le seul problème en réalité réside dans le fait que ce ne sont pas les chefs d’Etats qui régissent le monde, mais bel et bien les multinationales : nous savons fabriquer des voitures fonctionnant à l’eau, mais les lobbies du pétrole font en sorte qu’elles ne soient jamais développées. C’est là qu’est le drame !

2/ Les élections régionales

Voilà mes pronostics : Le Front national sortira en tête et gagnera trois, voire quatre régions, les Républicains que l’on annonçait comme les grands vainqueurs ne vont pas afficher un si bon score ce qui démontrera que le retour de Nicolas Sarkozy est un véritable ‘’bide’’, et le Parti socialiste restera en deçà des attentes, parvenant tout de même à limiter la casse grâce aux attentats, car en crise, le peuple se rassemble autour de son chef. Pour moi, ces Régionales sont l’avènement du tripartisme ! Ce qui serait un cataclysme, ce serait que le PS se positionne devant les Républicains ! Malheureusement pour Gérard Onesta, je pense que la Cop21 ne boostera pas sa campagne même s’il fera un bon score grâce à son projet de rassemblement. Quant à l’abstention, elle sera forte, comme toujours aux régionales ; elle est annoncée à 53%. Les électeurs ne croient plus en la politique et ils pourraient franchir un cap qu’ils ne franchiraient pas aux présidentielles : voter FN pour mettre un coup de pied dans la fourmilière.

3/ Monopole d’entreprises public/privé

Beaucoup de monopoles du type SNCF ou La Poste ont déjà disparu. Par exemple EDF : j’ai connu l’époque où seule cette entreprise pouvait distribuer de l’électricité, puis l’on nous a annoncé l’ouverture des marchés et donc la baisse des prix. Malheureusement, le marché s’est bel et bien ouvert, mais les prix n’ont cessé d’augmenter. Alors que vaut-il mieux finalement ? Nous n’avons plus affaire maintenant à des monopoles, mais des oligopoles dans lesquels les entreprises s’entendent entre elles pour fixer les prix, est-ce une solution ? Prenez l’exemple de l’aviation long-courrier. Stricto sensu, il n’existe pas de monopole, mais ils ne sont que deux à se partager le marché : Airbus et Boeing. Ne croyez-vous pas qu’ils négocient entre eux les prix à pratiquer ? Au final, pour le consommateur, oligopole ou monopole, cela ne change rien, les péages augmentent toujours, les trains ne sont toujours pas à l’heure et les utilisateurs pestent contre La Poste !

4/ Financements privés du Parc des expositions

Financer des structures publiques avec des fonds privés ne me dérange pas, car les intérêts restent les mêmes, assurer la rentabilité de l’établissement. En revanche, je pense que lors d’une transaction, il doit y avoir réciprocité. Si nous avons accepté que le groupe chinois Symbiose puisse acheter des équipements publics, nous devrions pouvoir faire de même en Chine. Je suis libéral, mais j’ai des limites ! Ici, la réciprocité ne sera pas possible parce que les Chinois ne veulent pas et que nous n’avons plus d’argent à investir à l’étranger. Je n’approuve donc pas la vente de l’aéroport et la participation de Symbiose dans le Parc des Expositions. D’autant que nous avons eu la preuve de la provenance douteuse des fonds et que le patron de Symbiose a disparu ! Mais on persiste, on ne change pas une équipe qui perd, on garde les mêmes et l’on recommence les mêmes erreurs ! Vous me direz, le choix n’est pas permis puisque la participation de Symbiose au Parc des Expos était comprise dans le contrat de l’aéroport. En revanche, ce n’est pas le cas des investissements qataris…

Severine Sarrat
Au journal depuis 2008, elle en connaît tous les rouages. D’abord journaliste polyvalente, puis responsable des pages économiques, elle est aujourd’hui rédactrice en chef.
 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img