jeudi 3 décembre 2020
Actualités Nicolas Tussing est le rédac' chef de la semaine

Nicolas Tussing est le rédac’ chef de la semaine

Photo : Franck Alix

Homme de radio et de télé, Nicolas Tussing sévit sur Toulouse FM et TLT. Avec son émission « Backstage », il entraîne les Toulousains dans les coulisses de l’actualité artistique locale mais aussi nationale. Aux premières loges, il revient sur l’information de sa ville et porte un œil critique sur l’actualité du moment.

 

L’avenir de TLT

J’ai l’intime conviction que le média local est un vrai lien social, vecteur puissant d’émotions et d’informations, donc primordial. Je crois évidemment en l’avenir de TLT. D’autant plus, qu’elle a une véritable histoire, elle est la toute première chaîne de télévision locale en France mais au-delà de ça, elle est une vraie vitrine de l’actualité toulousaine. La télévision d’une manière générale, demande des moyens considérables, c’est extrêmement lourd et onéreux, bien plus qu’on ne peut l’imaginer. Tout est une histoire de moyens et j’ai des doutes sur le fait qu’une télévision locale puisse vivre uniquement sur des recettes commerciales, donc l’argent public est nécessaire. Ce qui est sûr, c’est que de l’intérieur, toute l’équipe fait le nécessaire pour trouver des solutions.

Evolution du quartier Borderouge

Je ne connais pas bien le quartier de Borderouge. Récemment, j’ai entendu dire que c’était le “nouveau Mirail”, je ne peux pas me prononcer car je ne suis pas dans la réalité quotidienne de ce quartier et de ce que vivent ses habitants. Je m’y rends de temps en temps seulement pour aller au Metronum (salle de concert dédiée aux musiques actuelles), la nouvelle salle de spectacle. Elle est très bien pensée. L’idéal c’est que ce quartier soit le reflet de cette salle. Un lieu de partage, de rencontres et d’échanges.

Le possible changement de nom du PS

Je vais être franc avec vous, je fais partie d’une génération désabusée, une génération qui n’attend pas grand-chose de la politique. Je ne veux pas être caricatural car évidemment il y a des hommes et des femmes qui s’investissent avec honnêteté, passion et avec une vraie envie de faire bouger les choses, j’en ai croisé. Mais se focaliser sur un nom c’est se focaliser sur la forme, est-ce l’essentiel? Est-ce cela qui va changer le quotidien des gens ? Est-ce que changer l’emballage, c’est changer le produit ?

La communication de vos élus

Cela dépasse largement le cadre de la politique, on le constate dans de nombreux domaines. La forme prend le pas sur le fond. C’est triste mais il faut résister. Je n’ai pas envie d’être complice de l’ère du vide et je ne pense pas, au fond, que les gens aient envie de cela. Je suis optimiste. Nous avons tous un rôle à jouer face à cela. Si les politiques deviennent plus des communicants que des stratèges c’est que quelque part on est un peu responsable. Ils répondent à une attente.

Severine Sarrat
Au journal depuis 2008, elle en connaît tous les rouages. D’abord journaliste polyvalente, puis responsable des pages économiques, elle est aujourd’hui rédactrice en chef.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport