[Lèche Vitrine] Joe’s Corner : un café à la page

2en1 – La librairie Gibert Joseph de la rue du Taur accueille depuis un petit mois un nouvel espace dans ses locaux : le Joe’s Corner. Les clients peuvent désormais manger sur le pouce, au milieu des livres. 

joe's corner
©FranckAlix/JT

Par Esther Lefebvre

Il est désormais possible d’acheter un livre et d’en parler avec des amis autour d’un café sans quitter la librairie Gibert Joseph. C’est le concept du snack Joe’s Corner.

Les clients qui poussent la porte vitrée du 3, rue du Taur ont d’abord le regard attiré par les classiques étagères et les nombreux livres qui s’y trouvent. Mais très vite, une odeur de café se fait sentir. Il suffit alors de se tourner vers la droite pour apercevoir un coin repas avec deux tables, un comptoir, des affiches de cinéma placardées au mur ainsi que des vinyles. « Un corner signifie que c’est un commerce dans un commerce », expliquent Alexandre Huneau et Olivier Groh, 32 ans, les deux associés qui ont imaginé cet espace. Ce fast food, inspiré par la culture anglo-saxonne s’appelle ainsi en référence aux dessins-animés de leur enfance, les Tex Avery. « À un moment, un ours tient une pancarte avec écrit Eat at Joe’s », précise l’un d’eux.

Pendant six ans, les deux associés du Joe’s Corner ont tenu un café culturel appelé Un Bout du Monde, rue des Pénitents gris. Aujourd’hui, ils tiennent, en plus de ce snack, un commerce de bières à emporter, Beer Mosaic, rue Riquet. Dans un coin, les deux gérants ont d’ailleurs voulu exposer quelques livres sur la bière pour que le café communique avec la librairie mais aussi pour faire un clin d’œil à cette seconde activité.

Ils racontent comment l’idée de ce lieu atypique s’est présentée. Le directeur de la librairie toulousaine, Sébastien Pressac, venait souvent à Beer Mosaic. Il leur a alors proposé d’ouvrir un “corner food” au sein de la librairie. « L’idée d’offrir un service qui n’existe pas beaucoup en France nous a plu », lancent-ils. Pour le moment, la clientèle est composée de curieux. Selon les gérants, « le bouche-à-oreille fonctionne bien » et c’est sur lui qu’ils comptent avant tout.

Côté snack, trois sortes de clubs sandwichs sont proposées et élaborés avec des produits frais provenant du marché du Cristal. Deux de ces casse-croûtes changent de composition en fonction de ce qu’ils ramènent de leurs courses. Seule l’option végétarienne reste la même. Les sauces et les desserts sont également faits maison. Pour améliorer leur offre, les deux amis savent s’entourer. Le chef du restaurant Monsieur Marius va, à partir de janvier, confectionner un nouveau pain spécialement pensé pour les clubs sandwichs. Olivier Groh et Alexandre Huneau se sont aussi associés au torréfacteur, La Brûlerie des Filatiers, afin de proposer un mélange de différents cafés inédit. En ce moment, celui en provenance du Guatemala est à l’honneur. «On vend ce qu’on aimerait trouver dans un petit snack comme le nôtre», résument les deux associés.


Infos pratiques

3 rue du Taur

Facebook et Instagram : JoesCorner.

Tarifs :

Café 1.40 €

Encas entre 6.20€ et 7.50€

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.