dimanche 9 mai 2021

Contact

Actualités Dominique Hornus-Dragne, à l'assaut du cancer

[Elle mérite la Une] Dominique Hornus-Dragne, à l’assaut du cancer

©KevinFiguier/JT

 

Octobre Rose débute, l’occasion de partir à la rencontre de ceux qui organisent la lutte contre le cancer du sein. Dominique Hornus Dragne, une Toulousaine médecin anesthésiste, a fondé en 2011 Solution R.I.P.O.S.T.E, une association qui accompagne les femmes malades ou en rémission grâce à la pratique de l’escrime.

Sensibilité « La première chose qui me motive, c’est l’humain », confie Dominique Hornus-Dragne. Et ça n’est pas difficile à croire quand elle explique qu’aux Jeux paralympiques de Rio, où elle était médecin de l’équipe de France, elle a été très émue. «J’étais là, en tenue officielle, avec mon sac pour les urgences médicales, je regardais l’escrimeur Maxime Valet gagner et je pleurais comme une madeleine.»

Fleuret Depuis l’âge de 10 ans, la Toulousaine se passionne pour l’escrime. «C’est un sport très élégant, où les gens se respectent, sont fair-play, une activité de personnes bien élevée», lance-t-elle en riant. «J’ai essayé de faire du judo, mais m’accrocher à quelqu’un qui transpire, ce n’est pas mon truc !»

Évidence «Depuis toute petite, je fais du bénévolat. Ça n’est pas un effort pour moi», raconte-t-elle. C’est cette fibre humaine et son amour de l’escrime qui l’ont poussé à créer Solution RIPOSTE. «Pour redonner le sourire aux femmes atteintes du cancer du sein, pour qu’elles reprennent confiance en elle, pour qu’elles s’intègrent à un groupe.»

Réparation «Les femmes qui ont été opérées d’un cancer du sein ne peuvent plus faire certains gestes du quotidien comme ouvrir les rideaux, agrafer un soutien-gorge ou mettre un turban sur leur tête», explique-t-elle. «L’escrime, adaptée aux patientes, rééduque naturellement : grâce aux réflexes de défense qu’elles ont sans réfléchir, nous les amenons à avoir une amplitude de geste de plus en plus importante.»

Horizon Et ça marche : des études montrent une amélioration du pronostic médical des patientes. L’hyperactive Dominique Hornus-Dragne ne compte pas s’arrêter en si bon chemin : «j’aimerais aller encore plus loin et pouvoir proposer d’autres sports, mais aussi aider les personnes atteintes d’autres types de cancer.»

Articles en rapport

La plage de Narbonne sous surveillance

La saison estivale se prépare. À Narbonne, la plage commence à se remplir de plus en plus chaque week-end. Pour éviter un accident, la...

Ryanair met en place des vols Toulouse – Ibiza pour cet été

Ryanair fait un pari. Le pari que cet été les voyages seront possible entre les différents pays européens. C’est pourquoi des billets sont déjà...

Les Inspyrées, la cosmétique made in Occitanie

Des produits de beauté made in France, faits à la main, éco-conçus, sans plastique ni entourloupe dedans ? C’est la cosmétique saine et consciente...

Covid-19 : l’équipage du pétrolier Bergama à l’isolement à Port La Nouvelle

Douze cas de Covid-19 sur le navire Bergama. Une grande partie de l’équipage est à l’isolement sur le bateau à Port La Nouvelle. Tandis...

TFC – Caen : Toulouse s’impose et croit toujours en la montée

Le TFC s’est imposé 3-0 samedi soir face à Caen. Les buts de Dejaegere, Bayo et Ngoumou redonnent du souffle aux Violets. Toulouse peut...

Les moussaillons du Stade Toulousain échouent à Toulon

Le Stade Toulousain s’est incliné ce samedi soir 44-10 à Mayol. Une lourde défaite pour les jeunes du Stade Toulousain. Malgré cette déroute, Toulouse...

Éveiller les enfants aux grands enjeux contemporains

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img