mercredi 29 septembre 2021

Contact

ActualitésDépartements contre Cnews : 200 000 euros d'amende pour les propos raciste d'Eric...

Départements contre Cnews : 200 000 euros d’amende pour les propos raciste d’Eric Zemmour

Suite à la plainte collective de 20 départements français, dont sept en Occitanie, la chaîne Cnews du groupe Canal+ a été condamnée à payer une amende de 200 000 euros en raison de propos racistes tenus à l’antenne par Eric Zemmour.

Zemmour accuse CSA mineurs isolés départements
Zemmour tient des propos condamnables sur la chaîne Cnes du groupe Canal+ © Capture d’écran / CNews

En octobre dernier, sept départements d’Occitanie (20 en France) avaient porté plainte contre la chaîne Cnews en raison de propos « appelant à la haine raciale » tenus à l’antenne, en septembre 2020, par le polémiste d’extrême droite Eric Zemmour. La chaîne d’information, qui appartient au groupe Canal+ dirigé par Vincent Bolloré, a été condamnée par le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), le 21 mai dernier, à payer 200 000 euros d’amende. Une victoire pour les 7 collectivités locales de la région qui avaient saisi la justice : La Haute-Garonne, les Pyrénées-Orientales, l’Hérault, la Lozère, le Gers et le Tanr.

Les propos de Eric Zemmour caractérisés comme incitation à la haine

En effet, le CSA a considéré que les propos tenus par Eric Zemmour étaient bien « de nature à inciter à la haine envers cette population, pour des raisons de nationalité ». L’invité régulier de la chaîne avait qualifié les migrants mineurs et isolés de « voleurs » et « d’assassins » avant de conclure « c’est tout ce qu’ils sont, il faut les renvoyer ». Le CSA a motivé sa décision en se basant sur le fait que cette affirmation se base et véhicule « de nombreux stéréotypes particulièrement infamants » et est « de nature à inciter la haine envers cette population ».

Cnews et ”Face à l’info” trop complaisants face aux discours de haine

De même, la chaîne Cnews a été épinglée pour un « défaut de maîtrise d’antenne ». Le CSA reproche notamment à la chaîne la complaisance de l’ensemble du plateau et de la présentatrice de l’émission « Face à l’info », qui auraient du réagir face à ce type de discours discriminant et xénophobes. « Ces propos n’ont suscité aucune réaction suffisamment marquée par les présentes personnes en plateau », remarque le CSA qui rappelle que cet incitation à la haine a eu lieu « à un horaire de diffusion susceptible d’attirer des audiences significatives ».

 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img