lundi 20 septembre 2021

Contact

ActualitésCovid-19. Quelles seront les mesures applicables à la rentrée à l'école, au...

Covid-19. Quelles seront les mesures applicables à la rentrée à l’école, au collège ou au lycée

Fermeture des classes ou éviction des élèves non-vaccinés, ce matin, le ministre de l’éducation nationale Jean-Michel Blanquer a présenté les mesures sanitaires qui seront appliquées, à la rentrée, dans les écoles, collèges et lycées pour lutter contre l’épidémie de Covid-19.

Blanquer mesures sanitaire écoles colleges lycées
Jean-Michel Blanquer CC BY SA jeremy barande

Invité dans la matinale de France info, ce mercredi 28 juillet, le ministre de l’éducation Jean-Michel Blanquer à présenté les points clés du protocole sanitaire qui entrera en vigueur à la rentrée dans les écoles, les collèges et les lycées. Celui-ci à notamment évoqué le cas où un élève contamine serait détecté au sein d’une classe. Si le protocole reste inchangé dans les écoles primaires qui fermeront chaque classe confrontée à un cas positif, la règle change dans les établissements secondaires.

“les élèves non vaccinés seront évincés”

En effet, dans les collèges et lycées, une discrimination sera effectuée entre les élèves vaccinés et non-vaccinés afin d’assurer, au maximum, la continuité pédagogique. « S’agissant de l’enseignement secondaire, s’il y a un cas de contamination, ce seront les élèves non vaccinés qui seront évincés, mais pas les élèves vaccinés. C’est évidemment une forte incitation à être vacciné », a ainsi déclaré le ministre au micro de France info.

Les élèves assignés à rester chez eux pourront toutefois suivre les enseignement à distance. Malgré le risque de rompre l’égalité d’accès à l’éducation. « Sur ce sujet, on raisonne en termes de moindre mal et pas en terme de situation idéale. Je suis assez sûr que cette année, il y aura moins de perturbations, si l’on réussit à vacciner suffisamment de personnes », s’est justifié le ministre.

Par ailleurs, les élèves ayant un schéma de vaccination complète ne seront pas tenus de se soumettre à un isolement de 7 jours lorsqu’ils sont cas contact.

Quatre scénarios pour adapter le protocole sanitaire

Afin de garantir une meilleure adaptation à l’évolution de l’épidémie de Covid-19, quatre scénarios ont été envisagés. Gradués de un à quatre (vert/jaune/orange/rouge), ils permettront de modifier, au niveau local ou national, la nature des protocoles sanitaires mis en œuvre.

Le passage au niveau trois (orange) impliquera, par exemple, la possibilité de fonctionner de manière hybride entre présentiel et distanciel au lycée. Le passage en alerte de niveau rouge s’accompagnera, au niveau national, d’une hybridation systématique dès les classes de 4ème, avec une limitation des effectifs à 50 %. De même, la pratique des activités physiques en intérieur est progressivement limitée en fonction des différents scénarii dessinés par le gouvernement.

Le port du masque pour les élèves

Le port du masque restera obligatoire à la rentrée, en intérieur, quelque soit le niveau d’alerte pour les élèves de collège et de lycée. Il deviendra également obligatoire pour les élèves de primaire en cas de passage au niveau 2 (jaune). Dans les niveaux 3 (orange) et 4 (rouge), le masque sanitaire sera également rendu obligatoire dans les espaces extérieurs pour les élèves de secondaire comme de primaire.

Limiter le brassage des élèves

La limitation du brassage des élèves est requise dès le passage au niveau jaune. Par ailleurs, l’arrivée et le départ des élèves peuvent être étalés dans le temps et l’organisation de la circulation dans les établissements reste de vigueur. A compte du niveau jaune, la distanciation physique doit être maintenue entre les élèves de classes différentes et les récréations seront organisées par groupe de niveau. En cas de difficulté à faire respecter les gestes barrières, elle pourront être remplacées par des temps de pause en classe.

Le fonctionnement de la cantine

Les plages horaires et le nombre de services seront adaptés de manière à limiter les flux et la densité d’occupation et à permettre la limitation du brassage. Dans la mesure du possible, les entrées et les sorties du réfectoire seront dissociées. De même, les chaises seront disposées de manière à éviter d’être face à face voire côte à côte (par exemple en quinconce) lorsque cela est matériellement possible.

Dès le niveau 2, les établissements veilleront à ce que les enfants déjeunent tous les jours à la même table et qu’ils utilisent des services (plateaux, assiettes, couverts, etc.) individuels. À compter du niveau 3 (orange), d’autres espaces que les locaux habituellement dédiés à la restauration (salles des fêtes, gymnases, etc.) pourront être exploités pour garantir le non-brassage et la distanciation physique quand celle-ci est impossible dans les infrastructures dédiées. En dernier recours, des repas à emporter peuvent être proposés (si possible en alternant pour les élèves les repas froids, à emporter, et les repas chauds à la cantine en établissant un roulement un jour sur deux).

Enfin, le ministère de l’éducation nationale fait également appel à la responsabilité des parents en les invitant à ne pas envoyer leurs enfant dans les établissements scolaires en cas de fièvre supérieurs à 38 °C ou en cas d’apparition de symptômes évoquant la Covid-19.

 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img