jeudi 3 décembre 2020
Actualités Pour ou contre le tiers-payant généralisé ?

[Clash]Pour ou contre le tiers-payant généralisé ?

 

POUR : Nicolas Tissot, secrétaire fédéral du PS 31

« La victoire de dimanche en Haute-Garonne et à Toulouse est belle, mais le résultat national et même par certains aspects local fait mal à ma gauche. Nous sommes, en effet, sanctionnés face à un manque de résultat certain et par une liste toujours plus longue de promesses non encore tenues ou pire auxquelles nous avons renoncé. Le tiers payant généralisé était de ces promesses, de celles qui nous ont fait gagner en 2012, pas tant qu’elle faisait rêver les foules mais elle fleurait bon la gauche et la justice. Qu’y a-t-il en effet de plus à gauche que de faciliter l’accès aux soins ? Rien que pour cela, parce qu’on a été élu entre autre sur cela, nous devons aller au bout. Il y a bien d’autres raisons pour mettre en place cette réforme utile, pertinente et adaptée à notre système de soins. D’abord, nombre d’actes de santé sont au tiers payant et certains depuis belle lurette (pharmacie, analyses de sang, kinésithérapie, orthophonie…), sans que cela ne déresponsabilise personne, ni ne pose de problèmes majeurs pour les professionnels de santé. Pourquoi en serait-il autrement en généralisant le système ? Enfin et surtout, combien de nos concitoyens retardent voire renoncent à se soigner du fait de difficultés pour avancer la consultation ? Il n’est pas question ici de misérabilisme mais d’une réalité sociale alarmante. Face à cela, que pèse l’argument de surcharge administrative des médecins ? Tiens bon Marisol, là où il y a de la volonté il y a un chemin ! »

 

CONTRE : Docteur Jean Thevenot, président du conseil de l’ordre des médecins 31

« Les médecins ne sont pas opposés au tiers payant mais à sa généralisation qui augmenterait de manière exponentielle les tâches administratives au sein du cabinet médical. La mission première du médecin est de soigner, d’écouter, examiner, prescrire un traitement et donner une information éclairée. Les conséquences seraient majeures pour les médecins généralistes ou les spécialistes de proximité : l’impossibilité de recruter du personnel spécifique ne pourrait qu’obliger les praticiens à prendre sur leur temps libre pour la  gestion administrative ; plus de la moitié des médecins généralistes en France, sont aujourd’hui en situation d’épuisement professionnel et une telle mesure ne fera qu’accentuer ce fait dont nos gouvernants n’ont pas pris conscience à ce jour. D’autres solutions existent contre le TPG : la responsabilisation du patient et du praticien, la valeur thérapeutique du règlement d’honoraires… sont autant d’arguments pertinents et vont tous, n’en déplaise aux fonctionnaires ou aux politiques obstinés, dans le sens de l’amélioration des soins aux patients. Enfin, que resterait-il du caractère libéral de la médecine dans une situation où se renforcerait encore l’asservissement des praticiens aux organismes payeurs ? Une généralisation du tiers payant est un nouveau pas vers une médecine administrative oublieuse du patient : mon éthique du soignant est de le rappeler encore avec conviction et détermination. »

 

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport