lundi 19 avril 2021

Contact

PolitiquePouvoir d’achat : Libres ! 31 veut baisser le coût du travail

Pouvoir d’achat : Libres ! 31 veut baisser le coût du travail

Ce lundi 4 février, Marc Ivaldi, professeur à Toulouse School of economics (TSE), a animé une conférence-débat organisée par Libres 31 !, un des courants du parti Les Républicains. Il a présenté une série de propositions pour augmenter le pouvoir d’achat.

Lundi 4 février, Libres ! 31 organisait une conférence-débat animée par Marc Ivaldi, chercheur à la Toulouse School of Economics. Cette deuxième réunion publique de l’antenne locale du mouvement de Valérie Pécresse au sein du parti Les Républicains s’était donnée pour thème : “Comment (vraiment) augmenter le pouvoir d’achat des Français ?” Une question d’actualité autant qu’un sujet de fond pour Pierre Esplugas-Labatut, le référent départemental. « Nous n’avons pas attendu la crise des Gilets jaunes pour l’aborder, mais le contexte justifiait d’autant plus de rendre publiques les conclusions de ce groupe de travail. »

Après avoir précisé et défini les notions fondamentales de pouvoir d’achat, de revenu et de panier de la ménagère, Marc Ivaldi a donc exposé ses principales propositions. Maîtrise des dépenses de l’État, abandon des 35 heures, primes au mérite… Tout un programme articulé autour de la valeur travail. « L’idée essentielle et de faire baisser le coût du travail pour engendrer une chute des prix », synthétise l’économiste, qui critique également les dernières mesures du gouvernement. Selon lui, la hausse du Smic et la loi sur l’alimentation, dont l’augmentation du seuil de revente à perte n’aura pas d’effet notable sur les revenus des agriculteurs, seraient contre-productives.

Proposer sans s’opposer

« Nous voulons organiser une droite de solutions. Une droite positive et propositive (sic) », défend Pierre Esplugas-Labatut qui souhaite que Libres ! 31 alimente sereinement le débat de fond au sein de sa formation politique. À ses yeux, la liste dévoilée pour les élections européennes reflète la volonté de Laurent Wauquiez de trouver un équilibre qui tienne compte des différents courants de LR : « Il y a des proches de Valérie Pécresse, d’Alain Juppé et des représentants d’une sensibilité plus conservatrice qui est légitime et doit avoir sa place. »

« Une droite positive et propositive »

Au sujet de la personnalité de la tête de liste Les Républicains aux prochaines européennes, François-Xavier Bellamy, dont les positions, notamment contre le mariage pour tous, ont fait craindre un clivage au sein même du parti, Pierre Esplugas-Labatut refuse le procès d’intention : « Rien ne laisse penser que le débat soit ouvert à nouveau. La loi a été adoptée il y a six ans. Ce serait une erreur politique de revenir dessus. »

Articles en rapport

Toulouse : top 5 des actus à ne pas rater cette semaine

Coupe de France, décollage spatial, hip hop, cinéma en ligne... Découvrez les actus à ne pas manquer cette semaine du 19 au 23 avril...

Récap d’actu : Covid-19 et économie au programme

Comme chaque dimanche, le Journal Toulousain vous propose une sélection d’articles pour résumer la semaine. Voici votre récap d’actu. Carcassonne : la prison en proie au...

Une enquête judiciaire ouverte après une soirée au CHU de Rangueil

Le 9 avril dernier une soirée a eu lieu dans les locaux de l’hôpital de Rangueil. Une cinquantaine de personnes ont participé à l’événement....

Des tags satanistes sur la basilique Saint-Sernin

Samedi matin, des tags satanistes ont été retrouvés sur la basilique Saint-Sernin. Un acte condamné par Jean-Luc Moudenc, le maire de Toulouse. « Le retour...

Le marché de Noël de retour sur la place du Capitole

Le mois de décembre parait bien loin et pourtant, la mairie commence déjà à préparer le marché de Noël. L’événement devrait faire son retour...

Éveiller les enfants aux grands enjeux contemporains

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img