mardi 27 octobre 2020
Politique Patrick Durandet veut faire basculer Saint-Jean à droite

Patrick Durandet veut faire basculer Saint-Jean à droite

Élu de l’opposition depuis 2008, Patrick Durandet sera l’homme chargé d’incarner l’union de la droite à Saint-Jean.

« Nous avons pris des habitudes depuis 30 ans avec une mairie PS-PC, nous souhaitons changer certaines choses. » Patrick Durandet se lance donc dans la course aux municipales pour barrer la route à la liste déclarée du socialiste Bruno Espic. L’objectif: « concrétiser (…) 12 ans » d’opposition après les mandat de Gérard Bapt (1989-2012) puis de Marie-Dominique Vézian (2012-2020).

Alors que la droite était arrivée divisée lors des deux dernier scrutins municipaux, la liste “Aimer Saint-Jean” réconcilie les différentes lignes et se veut ouverte aux autres tendances politiques. « On considère que l’écologie n’est ni de droite ni de gauche, elle est pour l’homme et la femme, pour la nature », lance Patrick Durandet, qui se félicite d’ailleurs de « ne pas être encarté politique ».

Les transports, un enjeu majeur à Saint-Jean

Mobilité, sécurité, aménagement du territoire, écologie et développement durable… Les projets du candidat sont nombreux. L’accent est mis sur les transports. Seules les lignes de bus 68 et 73 desservent actuellement la commune. « Nous souhaitons allonger la ligne Linéo 9 jusqu’à Saint-Jean. On nous a même suggéré de la prolonger jusqu’au Leclerc de Rouffiac-Tolosan. Dans la même idée, la gare de Montrabé à trois kilomètres d’ici est sous-utilisée. Nous aimerions créer une liaison de Saint-Jean à cette gare. » 

La sécurité est aussi au cœur des débats, avec une intention de « garder les agents actuels avec les moyens actuels et les redistribuer là où il y a vraiment besoin d’eux ». De même que l’écologie, avec des projets de panneaux solaires et de climatisation douce, ou que l’aménagement du territoire. Patrick Durandet évoque un projet urbain de cœur de ville et sa volonté de trouver une solution aux intersections dangereuses. 

Institut Supérieur de Journalisme de Toulouse
Cet article a été écrit par des élèves de l'Institut Supérieur de Journalisme de Toulouse dans le cadre d'un partenariat avec le Journal Toulousain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport