vendredi 4 décembre 2020
Politique FO Toulouse écrit à Jean-Luc Moudenc

FO Toulouse écrit à Jean-Luc Moudenc

Expéditeur :

Pascal Maynaud : Secrétaire général adjoint FO de la Mairie de Toulouse, Pascal Maynaud se consacre exclusivement au syndicat Force Ouvrière depuis trois ans. Il a travaillé, en tant qu’agent municipal, à Allo Mairie sous l’ère Jean-Luc Moudenc I (2004-2008), puis à l’Office de la tranquillité sous le mandat de Pierre Cohen.

Destinataire :

Jean-Luc Moudenc : Il est maire de Toulouse depuis le 4 avril 2014 et président de la Communauté urbaine Toulouse Métropole. Il a été élu député de la troisième circonscription de Haute-Garonne aux dernières élections législatives mais il quittera son mandat au profit de sa colistière Laurence Arribagé, après son investiture au Capitole.

 

 

Monsieur le Maire,

 

Le volet « Médiation » de l’Office de la tranquillité disparaît, comme vous l’aviez annoncé lorsque vous n’étiez encore que candidat aux dernières élections municipales.

Notre organisation syndicale majoritaire et responsable n’a pas pour rôle de s’opposer aux choix politiques, qui vous appartiennent. Néanmoins, nous rappelons une nouvelle fois que notre responsabilité se situe dans les modalités de mise en œuvre de ces politiques.

 

Ainsi, concernant ce dossier, nous insistons :

 

– sur le repositionnement professionnel des agents. Nous veillerons à ce que soit respectées leurs compétences, leurs motivations mais également un niveau de rémunération le plus proche possible de celui dont ils bénéficient aujourd’hui. À ce titre, nous nous satisfaisons de la démarche de l’administration qui a souhaité confier la lourde tâche de ce repositionnement à un seul et même agent de la cellule repositionnement plutôt qu’à la cellule dans sa globalité. Il est primordial de traiter chaque situation de manière individualisée, avec humanité et respect.

À ce sujet, Force Ouvrière souhaite que des points d’étapes soient réalisés sur les repositionnements, en association avec les organisations syndicales.

 

– sur le poste d’adjoint au directeur : nous savons que ce poste existait préalablement et nous félicitons de le voir réapparaître dans l’organigramme que vous proposez. L’équipe a besoin de la présence quotidienne d’un manager qui saura gérer en interne les difficultés qu’ils pourront rencontrées. L’absence de ce poste sous la précédente mandature a d’ailleurs été à l’origine des nombreux problèmes rencontrés par les agents du service.

Néanmoins, nous attirons toute votre attention sur les modalités de recrutement de l’agent à ces fonctions et souhaitons la plus grande transparence dans la publication de la note de service d’une part et dans les critères de choix de ce dernier d’autre part.

 

De manière plus généraliste, nous profitons de cette missive pour vous rappeler que nous sommes toujours, comme vous le savez, force de proposition. Notre représentativité nous apporte la légitimité en tant que contrepoids nécessaire à toute décision politique que vous prendrez dans les mois et les années à venir au sein ou en dehors des instances paritaires de notre collectivité. Preuve en est des résultats obtenus par notre organisation syndicale lors de la dernière Commission administrative paritaire du 17 octobre 2014 pour laquelle chaque argument avancé par les élus Force Ouvrière catégorie C, B et A, a bénéficié de l’oreille attentive des élus politiques présents, permettant aux agents défendus leur promotion au grade supérieur.

 

Présents sur l’ensemble des services municipaux et forts de nos 90 délégués FO, nous sommes informés en temps réel des difficultés rencontrées par nos collègues. Cette réactivité est primordiale pour garantir des remontées de qualité à votre administration et solutionner rapidement, comme nous le faisons ensemble, les situations individuelles et collectives.

 

Nous nous satisfaisons de la relation de confiance qui s’est instaurée avec votre administration. Mais une telle relation s’alimente au quotidien. Pour notre part, nous ne dérogerons pas à nos principes fondamentaux que sont le respect, le dialogue et la justice dans la défense des acquis et des conditions de travail.

 

Libre et indépendant, FO Toulouse continuera à soutenir les mesures qui apporteront satisfaction aux agents et à dénoncer celles qu’ils jugeront injustes ou inadaptées.

 

 

 

 

 

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.

4 Commentaires

  1. C’est une blague ?
    Le journal toulousain retranscrit tel quel, sans contextualisation, sans analyse, le courrier de FO ?
    Pas un mot sur les plaintes et enquêtes, les tensions internes, le fait que FO ait voté la réorganisation brutale de l’office de la tranquillité ou les soupçons de clientelisme dans leurs appuis pour les promotions ?

    • Monsieur,
      Il s’agit ici d’une lettre ouverte … et d’une rubrique bien spécifique. Notre rédaction ne souhaite pas apporter de commentaires ou autres à cette rubrique.
      Il ne s’agit donc en aucun cas d’une enquête ! et vous ne pouvez pas reprocher au JT de ne pas faire d’enquêtes.
      Il ne peut y avoir de contextualisation autour d’une lettre ouverte ou tribune, et c’est le cas dans tous les journaux. En revanche, chacun est libre de commenter voire d’apporter un droit de réponse à ce qui est dit ou écrit. Nous relaierons toujours.

  2. Merci pour la réponse… qui ne me satisfait pas cependant.
    Quelque soit l’auteur, publier une lettre ouverte ne me semble pas la même chose que publier une publicité ou la possibilité de dire n’importe quoi sans travail d’analyse.
    Au – delà du cas FO, personnellement, j’attends d’un travail de journalistes qu’ils contextualisent une lettre ouverte pour que le lecteur puisse en prendre connaissance avec un minimum d’éléments de compréhension.
    Sinon, cela va être la foire de la désinformation.

    • Encore une fois la plupart des journaux ( et certains sites internet type Huffington, Mediapart …) publient des tribunes ou lettres ouvertes … Il s’agit simplement d’une expression libre. Mais la démocratie permet de répondre …C’est la cas chez nous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport