lundi 20 septembre 2021

Contact

OccitanieAudeNarbonne. L’Art africain s’expose à Fontfroide

Narbonne. L’Art africain s’expose à Fontfroide

L’abbaye de Fontfroide, à Narbonne, propose un dialogue artistique entre Ousmane Sow et Freddy Tsimba à travers une exposition.

exposition Abbaye de Fontfroide
Freddy Tsimba. © Abbaye de Fontfroide.

Trois oeuvres du grand artiste sculpteur sénégalais, Ousmane Sow, décédé en 2016, sont venues rejoindre l’abbaye de Fontfroide, à Narbonne. “Saint Jean-Baptiste”, pour laquelle l’artiste avait une véritable passion et qu’il avait inscrite dans sa série “Merci”, est une oeuvre posthume ; elle a en effet été découverte après son décès, dans la cave de sa maison à Dakar. Les visiteurs pourront également découvrir “le Nouba qui se maquille” et l’œuvre en bronze “La mère et l’enfant”, issue de la série Masaï.

Sculpter des hommes en action

“Sculptant la plupart du temps des hommes en action, Ousmane Sow fait de la lutte la métaphore et le lieu même de son travail”, indiquent les organisateurs de l’exposition. “S’attachant à représenter l’homme, il travaille par séries et s’intéresse aux ethnies d’Afrique puis d’Amérique, et puise son inspiration aussi bien dans la photographie que dans le cinéma, l’histoire ou l’ethnologie. En 1999, à Paris, sur le Pont des Arts, entre le Louvre et l’Académie, s’installent en majesté les séries africaines, mais aussi la “Bataille de Little Big Horn”. Un acte fort pour la reconnaissance de son œuvre, mais aussi une fierté pour l’Afrique”.

L’œuvre “l’Immortel” réalisée à Fontfroide

Originaire de la République Démocratique du Congo, Freddy Tsimba expose son œuvre “l’Immortel”, réalisée à Fontfroide lors d’une résidence artistique en septembre 2020. L’artiste “assemble et soude des matériaux de récupération, dénonce les tragédies engendrées par la guerre et témoigne par ses sculptures expressionnistes morcelées et provocatrices des questions essentielles de l’humanité et de ses réponses ravageuses et universelles”, expliquent les organisateurs de l’exposition. “Il doit sa notoriété à plus d’une cinquantaine d’expositions en Afrique, en Europe, au Canada et en Chine. Il a obtenu de nombreux prix et distinctions. En 2001, Ousmane Sow, Président du jury des arts visuels, lui décerne le prix des Jeux de la Francophonie pour sa sculpture “Victime malgré elle”. Ousmane Sow ne cessera depuis de soutenir son oeuvre”.

Exposition visible jusqu’au 10 octobre 2021. L’Abbaye de Fontfroide est ouverte tous les jours de 9h30 à 19h (juillet – août). Pendant l’été, ouverture du site jusqu’à 20h, puis à partir de 22h pour la nocturne Fontfroide la Nuit, du mardi au samedi.
Plus d’infos sur le site de l’abbaye de Fontfroide, à Narbonne, ou par téléphone au 04 68 45 11 08.

Source : communiqué de presse

Laetitia Soula
Journaliste de presse écrite depuis plus de dix ans, Laëtitia Soula est rédactrice et photo-reporter. Polyvalente print et web, elle a également oeuvré comme secrétaire de rédaction et relations presse. Elle a travaillé pour divers titres de presse locale et collectivités territoriales (presse institutionnelle) à Paris, Marseille, en Bretagne, en Auvergne et dans le sud-ouest, avant de poser ses valises à Toulouse.
 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img