Toulouse Olympique Broncos – St Estève/XIII Catalan : La jeunesse régale Arnauné

Théo Gonzalez-Trique et les Broncos ont fait mal à la défense catalane ©Didier Cornu
Théo Gonzalez-Trique et les Broncos ont fait mal à la défense catalane ©Didier Cornu

Les 2 jeunes et talentueux collectifs, pôles de formation du Toulouse Olympique XIII et des Dragons Catalans, ont offert un beau spectacle au public du Stade Arnauné ce samedi (19/09), avec un final à suspense qui a vu les visiteurs l’emporter (16-24).

Quels progrès en seulement une semaine pour cette formation Elite 1 du TO encore en rodage, qui menait au score jusqu’à la 68e minute et qui a proposé de magnifiques mouvements d’attaque associés avec une grande envie défensive. Las, les jeunes Broncos (moins de 22 ans de moyenne d’âge) ont laissé leur 1ère victoire leur échapper dans le “money time”, par un manque d’expérience à ce niveau. Ils peuvent se consoler avec leur premier point inscrit au classement (bonus défensif).

Après un round d’observation dans le premier quart d’heure, les Catalans déflorent la marque par le centre Ambert. Après avoir concédé un renvoi sous les poteaux, les locaux craquent en bout de ligne suite à une libération de Buche (0-6). Les protégés de Joris Canton ne tardent pas à réagir : ils investissent le camp adverse, effectuent un bon travail de fixation et sur le lancement suivant, Arthur Gonzalez-Trique place dans l’intervalle Nicolas Pomie qui contourne le dernier rempart et marque entre les poteaux (6-6). Malgré d’autres occasions de part et d’autre, les défenses tiennent bon et plus rien n’est marqué jusqu’à la pause.

Les Toulousains imposent leur rythme

Les Olympiens sont bien dans leur match, avec une pénalité transformée dès la reprise, et malgré un essai encaissé, un peu contre le court du jeu, copie conforme de la 1ère réalisation catalane, ce sont bien eux qui sont les plus dangereux (8-12). Premier avertissement sans frais pour les visiteurs à la 55e minute, Christopher Denis place Théo Gonzalez-Trique dans l’intervalle mais la dernière transmission est en-avant. A l’heure de jeu, Paul Marcon, à la conclusion du plus beau mouvement du match, redonne l’avantage aux siens (14-12). Les “Baby Dracs” sont dans le dur et commettent beaucoup de fautes. L’artilleur local passe 2 points supplémentaires (16-12). Les Bleu et Blanc vont mal négocier la chaîne de tenus consécutive au coup de renvoi et donner une précieuse munition à leurs adversaires. Ces derniers ne se font pas prier pour en profiter et Scimone trouve un intervalle (16-18). La fin de match est plutôt catalane, et après un nouveau ballon perdu par les Toulousains, Ambert s’offre un triplé. 16-24, score final.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.