[J'écris à] Frédéric Lopez

cjdExpéditeur : Stéphane Letron, diplômé de TBS, codirigeant du Cabinet DAUBRIAC ET LETRON, spécialisé dans les assurances des professionnels et des entreprises. Membre du Centre des Jeunes Dirigeants (CJD) de Toulouse depuis 2004, son engagement l’a conduit à en devenir le Président (2014-2016).

 

Destinataire  : Frédéric Lopez : animateur de télévision et de radio il est notamment connu pour l’émission « Rendez-vous en terre inconnue »  qu’il créé en 2004.

 

Cher Frédéric Lopez,

 

Je ne m’adresse pas à l’animateur de télévision médiatisé ou au journaliste mais au dirigeant d’entreprise. À contre-courant de l’idée préconçue que les entreprises ne servent que les intérêts de leurs dirigeants et de leurs actionnaires, où la finance et les profits sont l’objectif ultime de l’entreprise et où les femmes et les hommes de l’entreprise ne sont que des ressources humaines asservies pour obtenir toujours plus, mon parcours d’entrepreneur m’a conduit à penser qu’il existait une autre voie, plus respectueuse des parties prenantes, responsable de son environnement et indiquant un autre sens pour les entreprises.  J’ai alors rencontré le Centre des Jeunes Dirigeants, ce mouvement  prônant un entreprenariat responsable et rassemblant 70 dirigeants sur Toulouse et plus de 4196 dirigeants en France qui partagent tous les mêmes valeurs de respect de la dignité humaine, de loyauté, de responsabilité et  de solidarité. Tous ces entrepreneurs ont l’objectif de rendre leurs entreprises à la fois plus humaines et plus performantes. Nous nous réunissons régulièrement pour réfléchir, nous former, nous engager, expérimenter et développer nos entreprises pour mettre l’économie au service de l’Homme. Organisé sous un format de conférences spectacles, nous avons par exemple déjà traité des sujets comme « Le bonheur est-il rentable ?» ou « Le sens de la réussite ». 

 « Les différences et les diversités sont des richesses pour nos entreprises »

Les programmes que vous produisez sont – eux aussi – à contre-courant des standards actuels et des émissions de téléréalité. Ils rencontrent un réel succès car ils mettent en avant des hommes, leurs valeurs et leur choix de vivre différemment. La prochaine thématique de notre conférence spectacle sera : « Faisons de nos entreprises des œuvres d’art ».  Art, artisan et entreprise ont une histoire commune au fil de l’histoire avec une finalité proche : produire un objet ou un service. Michel Foucault (philosophe) est l’un des premiers à avoir réfléchi sur le concept de faire de sa vie une œuvre d’art.  Or, l’entreprise s’est aussi la vie pour de nombreuses personnes. Il a développé le concept de l’esthétique de l’existence en le rapprochant du sens éthique. Votre émission « Rendez-vous en terre inconnue » suscite beaucoup d’émotion auprès d’un large public comme peuvent le faire des œuvres d’art.  Elle a le sens de l’esthétique avec des lieux et des images précieusement choisis en respectant les personnes filmées. Elle affiche clairement l’objectif de faire connaître des modes de vie d’individus fragilisés sur notre planète afin de démontrer que cette diversité est une richesse et de faire prendre conscience que ces modes de vie doivent être respectés et préservés. C’est ce que nous pensons aussi au CJD. Les différences et les diversités sont des richesses pour nos entreprises lorsque nous savons les considérer. Alors, des questions me viennent comme : Pour vous, votre émission est-elle une œuvre d’art ? Avez-vous voulu faire de votre émission une œuvre d’art ? Quels sont les ingrédients et les mises en œuvre choisies pour obtenir ce résultat ? Aujourd’hui, notre société est en pleine mutation en quête de sens et de spiritualité. La valeur travail laisse la place à la créativité, au vivre ensemble et au présent. Faire de nos entreprises des œuvres d’art, c’est cultiver au quotidien cette créativité. C’est aussi tendre à développer une esthétique d’entreprise pour atteindre une éthique collective. Une soirée passionnante nous attend où nous tacherons d’apporter des éléments de réponse. Alors, cher Frédéric, le jeudi 18 juin 2015, rejoignez-nous pour qu’ensemble nous contribuions à relever le défi de faire aussi de cette soirée une œuvre d’art.

 

 

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.