[Lettre ouverte] Patrice Brot écrit à Christophe Lubac

J'écris àM. le Maire, M. Christophe Lubac,

 

La politique, c’est la capacité à se mettre au service des citoyens. Cet objectif a été perverti avec le temps par les clivages idéologiques et les ambitions personnelles, au détriment de l’intérêt collectif. Votre méthode de travail, à Ramonville, en est le parfait triste exemple.

J’en veux pour preuve votre préparation de la prochaine rentrée scolaire sans vous être préoccupé le moindre instant de l’avis de vos administrés. Il y a bien sûr le refus d’appliquer les principes de la laïcité : le drapeau de la République n’est toujours pas apposé sur les écoles et un repas de substitution à connotation religieuse est proposé à la cantine. Mais ce qui a le plus retenu mon attention, Monsieur le Maire, ce sont la capacité et la qualité d’accueil de nos petits Ramonvillois dans nos écoles.

Ramonville connait une urbanisation déraisonnée et sans anticipation. Vous découvrez juste que cette politique a des conséquences sur l’augmentation de la population scolaire. Les écoles ne suffisent plus à accueillir tous les enfants. Vous avez donc décidé, en urgence et en catimini, de réaffecter de vieux locaux du centre-ville pour en faire un 5ème groupe scolaire.

Il y aura ainsi deux écoles dans le même quartier. Nous avons contesté l’emplacement : l’éloignement avec le lieu de résidence engendrera des difficultés de déplacement et de stationnement. Au contraire, une nouvelle école à Maragon-Floralies, secteur que vous urbanisez, aurait permis d’y développer une vie de quartier, inexistante aujourd’hui et sans doute demain.

La création d’un groupe scolaire est un acte fortement structurant : on construit une école pour plus de 30 ans. Une telle décision suppose au préalable une concertation nourrie, y compris avec l’opposition. Contrairement à vos promesses de campagne sur la démocratie participative, toutes vos décisions ont été prises sans considération aucune envers les parents d’élèves et les acteurs éducatifs.

La carte scolaire a été fortement impactée : plus de 200 petits Ramonvillois changeront d’école. L’activité « chaises musicales » est maintenant inscrite au Projet Educatif de Territoire ! Mais la municipalité n’a souhaité le communiquer aux familles qu’au dernier moment. Comble du mépris, nous avons attendu jusqu’au mois de juin pour que le sujet soit porté au Conseil Municipal… Quelle farce démocratique !

De nouvelles pratiques sont nécessaires. Les responsables politiques se doivent d’être à l’écoute de tous et d’agir pour l’intérêt collectif, sans esprit partisan. M. Iclanzan ne semble pas non plus porter ce genre de valeurs. Alors qu’il n’a pas souhaité siéger avec nous au Conseil Municipal (il s’est désisté au second tour des élections de mars 2014), il donne des leçons de méthode aux élus d’opposition sur la question des écoles sans s’être informé au préalable. Individualisme ou opposition constructive et efficace ?

Sans vouloir contester votre victoire électorale, M. Lubac, retenez bien que près de 4 électeurs Ramonvillois sur 5 n’ont pas voté pour vous, lors des élections municipales. Etes-vous réellement en mesure de continuer à agir seul ? La fin de la récréation a sonné : tous les Ramonvillois méritent d’être entendus…

 

 

Expéditeur :

Patrice Brot : leader de l’opposition à Ramonville Saint-Agne face au maire socialiste Christophe Lubac, Patrice Brot préside l’association Ramonville d’avenir. Militant UDI, il est par ailleurs ingénieur aéronautique.

 

Destinataire :

Christophe Lubac : maire de Ramoville Saint-Agne depuis 2008, il est également vice-Président du Sicoval en charge de l’évaluation des politiques publiques etdu suivi de la politique de prévention et de sécurité.

 



UN COMMENTAIRE SUR [Lettre ouverte] Patrice Brot écrit à Christophe Lubac

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.