Le Front National en ordre de marche pour les départementales

fn

Mardi 6 Janvier, Julien Leonardelli, tête d’affiche du FN31, a présenté, dans sa permanence, ses vœux à la presse. Il en a profité également pour annoncer les responsables des circonscriptions.

C’est en comité réduit, qu’hier, dans ses locaux,  Place Occitane à Toulouse, que le Front National a présenté les traditionnels vœux à la presse. Vœux au cours desquels Julien Leonardelli a rappelé que les 22 et 29 mars prochains auront lieu les élections départementales. Le Front National annoncera prochainement les « candidats patriotes », souligne-t-il, dans les 27 cantons. Le tout, au cours de 6 conférences, qui auront lieu courant Janvier. Mais pour l’heure l’objet de ces vœux 2015 était d’annoncer les responsables de circonscriptions : Sébastien Picotto (1ère), Serge Ferray (2ème), Fabrice Pezzuto (3e), Michèle Pellizzon (6e), Marie-Christine Parolin (7e), Denis Sourd (8e), Théo Buras (9e) et Olivier Lupion (10e). Concernant la 5ème circonscription c’est Julien Leonardelli lui-même qui pilotera. Quant à la 4ème : «Pour le moment c’est tout le monde qui s’en occupe. Mais dans une semaine la personne en charge sera connue » explique-t-il. Ces personnes seront « des responsables bis. Le but pour chacun est d’organiser le FN sur son territoire », en suivant les consignes nationales données, et en tenant des réunions. L’équipe départementale du Front National 31, compte également : Mathieu Lachuries (secrétaire départementale adjoint et responsable de la communication), Quentin Lamotte (trésorier), Marie-Alice Bertoldo (secrétaire administrative) et Christophe Spiretti (responsable des nouvelles adhésions).

Cette conférence de presse a également permis au FN 31 de revenir sur 2014, et d’en faire un bilan en nombre de militants : « Nous comptons près de 3000 adhérents à jour de leurs cotisations. Soit une hausse de 40% en un an dans le département», se félicite Julien Leonardelli. Et pour cause, « lors des élections européennes, le FN a fait trembler » poursuit-il fièrement. « Beaucoup de nouveaux adhérents viennent de l’UMP, « ce sont ceux qui se sont fait berner par les sirènes sarkozystes »  termine-t-il.

Gilles Vidotto



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.