Cohen se demande si Moudenc ne va pas privatiser

Pierre Cohen ©Franck Alix

 

Le leader de l’opposition Pierre Cohen a tenu un point presse en amont du Conseil municipal prévu demain. L’occasion pour lui de revenir sur la politique menée par Jean-Luc Moudenc mais également sur les sujets brulants de la ville rose.

Par Sofiane Oignon

 

A quelques jours d’une séance qui promet d’être animée avec les élections départementales qui se profilent, l’ancien maire a tenu à réagir sur la politique économique conduite par Jean-Luc Moudenc, déplorant des décisions « électoralistes » et allant « contre les habitants ». Selon lui, Jean-Luc Moudenc a décidé de favoriser la sécurité au détriment des services « car aucun poste ne sera renouvelé. » Au final, le maire « s’en prend aux  plus démunis » en augmentant les tarifs notamment dans les transports. L’ex édile revient également sur les critiques faites à propos du vote du budget 2014, affirmant que Jean-Luc Moudenc était au courant des diminutions de dotations faites par l’Etat puisqu’une première baisse a eu lieu en 2013 lorsqu’il était député. Pierre Cohen s’insurge également contre les critiques du locataire du Capitole à propos de l’état dans lequel il aurait trouvé la ville en arrivant aux affaires. Pour l’ancien maire la situation était plutôt bonne avec des finances côté transports redevenues équilibrées, des écoles en majorité renouvelées et le renouveau de la culture made in Toulouse. « Qu’est- ce qu’il aurait fait à ma place ? » lance-t-il . Il reproche alors le manque de clairvoyance de la politique de la mairie notamment en matière d’éducation.

TLT indispensable

D’autres sujets interpellent Pierre Cohen et tout d’abord la destruction des commerces par les zadistes. Il condamne l’action de ces derniers. Sur la question de la troisième ligne de métro, le ton est cinglant : « Elle sera difficile à mettre en œuvre avec les finances actuelles, sauf si la volonté de Jean-Luc Moudenc est de privatiser … ». Il est ensuite revenu sur la situation de TLT qu’il juge « indispensable » à la vie toulousaine et qui « mérite de se développer ».

Pour finir, il s’est risqué à un pronostic pour les départementales, souhaitant que la gauche gagne, mais avouant ne pas être capable « d’évaluer l’impact du FN.»

 



UN COMMENTAIRE SUR Cohen se demande si Moudenc ne va pas privatiser

  1. Patrick AUBIN dit :

    M. Cohen fait tout bien et M. Moudenc tout mal. Personnellement je préférerai que tous les deux nous montrent dans le privé, ce qu’ils sont capables de faire.

    Car c’est toujours très facile de dépenser l’argent des autres surtout quand en plus, ce sont les autres qui sont spoliés pour vous permettre de vivre confortablement.

    Une politique économique, ça n’existe pas ! L’économie est naturellement politique, mais encore faut-il laisser faire les acteurs … privés ! Car l’argent que l’on appelle public est une escroquerie : c’est l’extorsion d’argent au privé. Le secteur public ne crée pas de richesse, il se contente de prélever et de dépenser l’argent du privé … si le public créait vraiment de la richesse, il n’aurait pas besoin d’imposer et de taxer…

    Alors si M. Moudenc privatise, et bien c’est tant mieux pour l’économie et pour ceux qui sont contribuables. Mais il faut une véritable privatisation, avec prise de risques de l’opérateur qui se doit faire payer le juste prix du service avec aucune compensation de la part du contribuable mais aussi aucune redevance de la part de l’opérateur vers la collectivité locale… sinon cela ne fera que fausser le prix du service à la hausse.

    Car M. Cohen qui dit que les finances des transports étaient équilibrés ment : le prix des billets payés par les utilisateurs du service ne représente qu’un quart du coût total. Les 3/4 du billet, ce sont les contribuables qui paient. Alors c’est un peu facile de faire de l’économie en étant un panier percé !

    Enfin pour ce qui concerne TLT, nous sommes exactement dans la même situation : si TLT ne peut pas subvenir avec des recettes propres, alors TLT n’a aucun intérêt a être dans le paysage des médias !

    L’économie n’est pas faite pour être pillé par des élus afin de satisfaire leur folie des grandeurs en racontant tout et n’importe quoi. M. Cohen, si vous avez pleins d’idées, créez des sociétés privées, vous développerez de l’emploi et le marché vous le rendra !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.