mardi 27 octobre 2020
Les brèves du JT Trafic Toulouse: point noir sur l'autoroute d'Albi en ce lundi 24 février

Trafic Toulouse: point noir sur l’autoroute d’Albi en ce lundi 24 février

Trafic perturbé à Toulouse, retour de vacances oblige en ce lundi 24 février. L’autoroute d’Albi est particulièrement encombrée suite à un accident.

Il faudra de la patience sur l’autoroute d’Albi (A68), un accident impliquant deux voitures sur la voie de gauche s’est produit un peu après Montastruc (sortie 3, en direction de Toulouse) et la circulation ne se fait plus que sur une seule voie. Cela a généré un bouchon de presque 8 kilomètres et il faut maintenant compter près d’une heure pour traverser cette perturbation.

Ailleurs, il faut s’attendre aux perturbations habituelles. Au Sud de Toulouse, la circulation est dense entre le Palays et Bordelongue où vous mettez une dizaine de minutes sur le périphérique intérieur pour passer les 6 kilomètres de bouchons à cet endroit.

C’est un peu plus chargé dans l’autre sens: il faut compter un quart d’heure sur le périphérique extérieur entre la Cépière et le secteur de Rangeuil. Cela engendre des conséquences pour ceux qui arrivent de l’autoroute A64 entre Muret et la rocade: au lieu de 10 minutes, vous mettez une demi-heure. D’autant qu’un véhicule est en panne sur la voie de droite à la hauteur de la bifurcation avec la Départementale 820.

A l’Ouest, les premières perturbations sont enregistrées en direction de Blagnac, sur l’A621, vous patientez quelques minutes de plus qu’à l’habitude.

A l’Est, entre Toulouse Sud et Toulouse Nord, le trafic est dense en ce lundi 24 février mais il n’y a pas pour l’instant de gros embouteillages. Toutefois, la circulation est ralentie sur le secteur des Izards et de Borderouge sur le périphérique extérieur. Sur le périf’ intérieur, du côté de Balma, quelques ralentissements à noter également.

Severine Sarrat
Au journal depuis 2008, elle en connaît tous les rouages. D’abord journaliste polyvalente, puis responsable des pages économiques, elle est aujourd’hui rédactrice en chef.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport