Des Toulousains lancent un label sanitaire pour rassurer les consommateurs

Afin de permettre aux commerces de reprendre leur activité dans les meilleures conditions et de redonner confiance aux consommateurs, comme aux salariés, Le Bon Geste a lancé en cette période de crise sanitaire un bilan de sécurité sanitaire gratuit et un label associé.

Fred l'Artisan Boulanger (Ramonville Saint-Agne)
Fred l’Artisan Boulanger de Ramonville Saint-Agne a obtenu le label sanitaire ©LeBonGeste

Lancé par un collectif de jeunes Toulousains bénévoles en quête de dynamisme à la suite de cette crise sanitaire, le label sanitaire Le Bon Geste permet aux commerçants de rassurer les consommateurs.
Grâce à un questionnaire de 20 minutes, le commerçant a la possibilité d’identifier les mesures de sécurité manquantes dans son commerce. Avec le Label Le Bon Geste, il dispose de tous les outils pour mettre en œuvre facilement ce dont il a besoin et pour assurer un service répondant aux exigences imposées par l’État. A la suite de ce questionnaire, il a ainsi la possibilité de se faire conseiller en direct sur les actions à mettre en place et d’obtenir, s’il le souhaite, le Label Le Bon Geste.
Pour répondre à différents cas de figure, Le Bon Geste propose des outils adaptés à chaque type d’activité. Si le label a d’abord été pensé pour répondre aux besoins des commerces de bouche, de grandes enseignes de distribution hors alimentaires sont déjà en train de travailler avec les équipes pour adapter le processus. La CPME 31 et la Confédération Nationale de la Boulangerie-Pâtisserie Française soutiennent également le projet qui représente un réel atout pour inciter les clients à reprendre le chemin des commerces de proximité sans crainte.

“La distance nous rapproche”

Depuis son lancement le 14 avril, Le Bon Geste a déjà réussi à rassembler de nombreux professionnels du commerce autour de Toulouse. Intermarché, les boulangeries Secrets de Pain et Fred l’artisan boulanger à Ramonville-Saint-Agne (31) ont déjà fait confiance au Label et peuvent aujourd’hui afficher le logo et les communications dédiées dans leurs enseignes.
En à peine trois semaines, Julien Valadié, à l’initiative de ce label sanitaire, a réussi à fédérer autour de lui trois bénévoles à temps plein et de nombreux experts pour créer Le Bon Geste. C’est au départ l’idée ”d’aider le plus d’entreprises possibles” qui a motivé le jeune Toulousain et qui a permis de développer un outil concret nécessaire aujourd’hui, mais aussi sur le long terme.

“Un sourire, c’est sans contact”

Au travers d’une communication percutante, d’un brin d’humour qui redonne le sourire à tous, Le Bon Geste répond aux attentes des commerçants pour mettre en place une stratégie de sécurité sanitaire simple, rapide et conviviale. ”En matière de sécurité et d’hygiène, nous n’avons pas le droit de faire défaut à nos clients et bien sûr de mettre en danger nos collaborateurs. C’est évident qu’un label comme le Label Le Bon Geste est la récompense d’un travail de chaque jour, mais surtout et aussi un gage de crédibilité et de confiance valorisant notre équipe et notre organisation. Il rassure, mais nous oblige également à nous inscrire dans la durée”, témoigne Eric Calixte-Pur, dirigeant d’Intermarché Ramonville.

“Un écran clair et net”

En se fondant sur les principes des plateformes d’avis en ligne des secteurs de la restauration ou encore du tourisme, Le Bon Geste a pris le parti de donner la parole aux consommateurs. ” Les temps ont changé : nous le vivons pleinement aujourd’hui, la technologie offre des outils adaptés aux besoins professionnels. Nous avons ainsi décidé de rendre les clients acteurs à une échelle locale : ils peuvent ainsi valider, ou non, le respect, des règles de sécurité sanitaire mises en place par un commerce et nous faire remonter leur avis via notre site Internet. Nous informons le magasin de l’avis des clients pour qu’il mette en place les bonnes mesures sanitaires et rassure ses prochains clients. Cela nous permet aussi de vérifier que le commerçant continue d’appliquer les règles sanitaires, et si ce n’est pas le cas le magasin perdrait le label Le Bon Geste”, témoigne Julien Valadié, fondateur du Label.

Source: communiqué de Le Bon Geste

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.