« Rallumons l’étoile » fera bien circuler un RER ce samedi 29 février

Malgré le désistement de la SNCF, « Rallumons l’étoile » a décidé de maintenir la circulation d’un RER expérimental ce samedi 29 février. Pour faire sa démonstration, le collectif empruntera une ligne régulière du réseau des TER.

campagne rer toulousain

Le collectif Rallumons l’étoile continue de se battre pour mettre en marche le « RER nommé désir ». Pour rappel, l’association devait faire rouler un train expérimental ce samedi 29 février dans le cadre de sa campagne « En 2020, je vote RER ! ». Il s’agit de promouvoir l’idée d’un RER toulousain, qui serait complémentaire des TER et du métro. (Lien) Mais la SNCF, ayant indiqué ne pas être en mesure de faire circuler le train du collectif, avait décidé en début de semaine d’annuler une deuxième fois sa participation à l’initiative, rendant l’événement logiquement impossible. Rallumons l’entoile en a donc décidé autrement. « L’événement est maintenu » avait déjà déclaré, ce 24 février, Jean-Pierre Hegoburu, le président du collectif. Des propos qu’il a confirmé aujourd’hui : « Ce samedi, nous allons montrer, dans la joie et la bonne humeur, qu’un RER toulousain est un rêve à portée de main ».

Des tickets gratuits pour tous les inscrits

Pour ce faire, l’association va utiliser un TER de la SNCF en achetant des tickets pour tous ceux qui auront réservé les places sur son site. Le train partira environ une heure avant l’horaire initialement prévu par le collectif. En revanche le trajet effectué sera le même, entre Baziège et Castelnau-d’Estréfonds. « Cet axe est très symbolique. Il serait possible, en effet, de créer rapidement une première ligne traversant l’agglomération, cadencée de 6h à minuit, qui changerait la vie de milliers de personnes. » indique Benoît Lanusse, coordinateur de Rallumons l’étoile. « Une trentaine de bénévoles sont mobilisés pour assurer le bon déroulement de l’événement, tant pour les participants que pour ne pas perturber la circulation des TER », a tenu à rassurer Jean-Pierre Hegoburu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.