Pas invitée dans les débats, la liste Toulouse anticapitaliste dénonce un déni de démocratie

Sollicitée par la mairie de Toulouse pour fournir des assesseurs le jour du scrutin, la liste Toulouse anticapitaliste dénonce une contradiction avec le fait qu’elle ne soit pas invitée dans les débats.

Alors qu’elle n’est invitée à aucun des débats entre candidats organisés par les médias locaux à l’occasion des municipales, la liste Toulouse anticapitaliste a reçu comme une provocation le mail reçu envoyé par Sacha Briand, adjoint au maire en charge des élections, pour lui rappeler sa responsabilité de fournir des assesseurs afin de tenir les bureaux de vote le jour du scrutin.

Sommée de fournir des assesseurs

Un mail envoyé à tous les candidats dans lequel l’élu ajoute que le nombre d’assesseurs désignés par chacun sera communiqué à la presse en fin de semaine prochaine. “Que la mairie de Toulouse ait du mal à trouver les assesseurs nécessaires pour la bonne tenue de l’élection est une chose. Mais nous constatons que, si cela ne dérange pas l’équipe Moudenc que nous ne soyons pas invités dans les principaux débats de la campagne, Sacha Briand se permet tout de même d’exiger de nous que nous participions à fournir des assesseurs. Nous redevenons donc une liste qui compte ? “, écrit dans un communiqué la liste du NPA 31.

Pauline Salingue veut être du débat sur France 3 le 11 mars

Se disant prête à fournir des assesseurs au même titre que les autres candidats, l’équipe de Toulouse anticapitaliste demande en contrepartie qu’une place soit faite à sa tête de liste Pauline Salingue dans les prochains débats. “Il est encore possible que Jean-Luc Moudenc demande la présence de Pauline Salingue sur le plateau de France 3 le 11 mars, comme l’ont déjà fait Pierre Cohen, Antoine Maurice et Nadia Pellefigue. Mais peut-être refuse-t-il de sortir de sa zone de confort et refuse le débat avec les anticapitalistes ?”

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.