vendredi 23 octobre 2020
Les brèves du JT L'entreprise toulousaine Tesalys appelée par la Chine pour traiter les déchets infectieux

L’entreprise toulousaine Tesalys appelée par la Chine pour traiter les déchets infectieux

La Chine, en proie à une épidémie du coronavirus nCov 2019, vient de faire appel à l’entreprise toulousaine Tesalys, spécialiste du traitement des déchets infectieux pour éradiquer le virus sur les déchets médicaux et stopper sa propagation.

©Tesalys

La Chine tente de contenir la propagation du coronavirus nCov 2019 responsable de la mort de près de 600 personnes. Pour cela, les hautes autorités de différents pays asiatiques concernés par l’épidémie comme la Chine, le Vietnam et la Thaïlande, ont fait appel à la société toulousaine Tesalys, spécialisée dans le traitement des déchets infectieux. L’idée étant de détruire le virus à la source sur les rebus médicaux pouvant être contaminés.
L’une des dernières innovations lancées par Tesalys les intéresse particulièrement. Il s’agit d’une machine qui transforme les détritus infectieux en confettis totalement assainis. Facilement transportable et ne nécessitant qu’une prise électrique et une sortie d’eau, elle pourra être rapidement envoyée sur place, en plusieurs exemplaires. Les ingénieurs de l’entreprise toulousaine travaillent actuellement à intégrer dans les machines un cycle spécifique au coronavirus pour plus d’efficacité sur germe à la volatilité redoutable.
Une visibilité inattendue pour Tesalys qui vient de réaliser une levée de fonds de 6 millions d’euros pour poursuivre le développement de cette innovation qui aura exigé deux ans d’études et le dépôt de six brevets.

Severine Sarrat
Au journal depuis 2008, elle en connaît tous les rouages. D’abord journaliste polyvalente, puis responsable des pages économiques, elle est aujourd’hui rédactrice en chef.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport