Inauguration de la Cité de la santé La Grave à Toulouse

Jeudi 20 juin à Toulouse, la Cité de la santé La Grave a été inaugurée. Dédiée à la promotion de la santé et à la prise en charge des personnes en situation de vulnérabilité, la Cité de la santé est le premier témoignage de la volonté de faire de La Grave un lieu ouvert à tous, au cœur de la ville. Il sera prochainement adossé à un projet culturel à destination des Toulousains baptisé : la « Cité des Arts ».

Inauguration de la Cité de la santé
Inauguration de la Cité de la santé ©DR

La Mairie de Toulouse et le Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Toulouse, propriétaire
des lieux, ont engagé, en lien avec les services de l’Etat, une réflexion portant sur l’avenir du site de La Grave visant une appropriation de cet espace hospitalier par et pour les Toulousains.
La poursuite des activités sanitaires du CHU de Toulouse, notamment au sein de la cour de
la maternité à travers la Cité de la santé, permet de conserver la destination hospitalière
originelle du lieu. Le projet de reconversion comporte également l’ambition d’ouvrir cet espace historique de la ville de Toulouse, du quartier Saint-Cyprien attractif et dynamique,
aux habitants en y déployant une empreinte culturelle.
Cet aménagement va nécessiter une évolution Plan de Prévention du Risque Inondation
(PPRI) qui sera lancée fin 2019 pour se clôturer courant 2021.

La Cité de la santé : les activités sanitaires de proximité maintenues et modernisées au cœur du carré historique de La Grave

Dans le cadre de la démarche menée depuis plusieurs années aux côtés de ses partenaires, le CHU de Toulouse a pris l’engagement de, non seulement maintenir l’activité sanitaire sur le site, mais également d’en améliorer l’accueil et les installations au bénéfice des patients les plus vulnérables. La Cité de la santé se situe dans la cour de l’ancienne maternité et accueille dorénavant l’ensemble des activités sanitaires historiquement déployées sur La Grave.

« Le CHU de Toulouse reste propriétaire du site de La Grave. Aujourd’hui, la réimplantation des activités de soins ambulatoires au sein de la Cité de la santé continue la longue  tradition de ce lieu hospitalier et confirme les engagements du CHU de maintenir une offre de santé au cœur de la ville sur un des sites où est née l’histoire de la médecine à Toulouse », explique Marc Penaud, Directeur général du CHU de Toulouse.

Aujourd’hui : il reste plusieurs activités de soins au sein du site de La Grave :
– dans la parcelle de Notre Dame de La Porte : 16 lits de la Halte Santé, la pédopsychiatrie et le Centre de ressources autisme ;
– sur le reste du site : le CSAPA (Centre de soin, d’accompagnement et de prévention en
addictologie) Maurice Dide et les services de psychiatrie adulte.

En mai 2019, le CHU de Toulouse a pu réinvestir les quatre côtés de la cour de la maternité pour installer au sein de 4000 m², la Cité de la santé. La poursuite des activités sanitaires du CHU de Toulouse, notamment au cœur de cette cour, permettent de conserver la destination hospitalière originelle de ce lieu d’exception, une volonté forte du CHU de Toulouse inscrite dans le Projet d’établissement 2018-2022, qui prévoit ainsi que la Cité de la santé accueille des activités tournées vers la prévention, les soins et la recherche, purement ambulatoires.
Le CHU de Toulouse s’étend aujourd’hui sur plus de 750 000 m² , au sein des sites de Rangueil, Larrey, Purpan, Salies-du-Salat, l’Institut Universitaire du Cancer de Toulouse-Oncopole, de l’Hôtel-Dieu et de La Grave. Le CHU est un établissement de recours, qui offre des soins de très haute technicité requérant des bâtiments modernes avec un plateau technique important et des zones dédiées aux fonctions support, qui sont autant d’éléments incompatibles avec la nécessaire protection d’un patrimoine historique d’exception. Hormis ce projet ambulatoire de Cité de la santé au cœur de la ville, il n’était pas possible pour le CHU de Toulouse de réinvestir ces locaux historiques incompatibles avec une offre de soins techniques à la pointe de la modernité.
« Prévenir, diagnostiquer, guérir, accompagner, en liens étroits avec les professionnels du territoire, publics, privés, libéraux dans des parcours organisés; apporter la valeur  constante de l’expertise au plus haut niveau ; accueillir à tout moment toute personne qui se présente, pour lui permettre d’accéder aux meilleurs soins possibles sans autre considération que son besoin médical ; participer au quotidien à l’amélioration permanente des soins par la recherche, l’enseignement et l’innovation : tels sont les fondements essentiels d’un CHU dynamique, ouvert, dont la valeur primordiale est celle des équipes qui
le composent, plébiscitées par les patients.
Ces ambitions prennent vie dans ce lieu que nous inaugurons aujourd’hui : La Cité de la santé, au cœur de La Grave et au cœur de la prévention et de la promotion de la santé, objectifs de la stratégie nationale de santé 2018-2022. La Cité de la santé constitue un espace de soin, d’innovation, de recherche et d’enseignement qui associe le CHU, l’Université, la médecine de ville, les associations et l’ensemble des partenaires de l’institution », précise Marc Penaud.

Prévention et promotion de la santé

Les actions de prévention et de promotion de la santé développées par le CHU de Toulouse sont confortées par la dimension citadine et centrale de la Cité de la santé sur le site de La Grave. La prévention par le savoir ne suffit pas (messages, publicité). Le savoir-faire et le savoir-être sont indispensables pour modifier les facteurs et les comportements favorisant la survenue et l’évolutivité des maladies chroniques (modifier ses habitudes de vie, se soigner, manger de façon adaptée, ne pas être sédentaire, ne pas fumer, dormir suffisamment, accepter le suivi…). Pour ces raisons, la prévention est un point de convergence fort de ces disciplines, axe transversal, qui mérite d’être porté en termes d’initiatives d’innovation, notamment de façon spécifique à la Cité de la santé.
Ces initiatives concernent tout un parcours de vie, doivent associer les partenaires publics et privés, doivent être pluri professionnelles et s’aider des nouvelles technologies. Les locaux entièrement rénovés du bâtiment historique de l’ancienne maternité constituent un espace de soins de proximité, d’innovation, de recherche et d’enseignement, associant le CHU mais aussi l’université, les professionnels libéraux et les associations.
Avec l’installation de La Cité de la santé dans la cour de la maternité, les toulousains ont accès à une offre de soins dédiée à la promotion de la santé, à la prévention, à l’éducation thérapeutique, au repérage et à l’intervention précoce sur les facteurs de risques et situations de vulnérabilité avec :
– le Centre de santé sexuelle,
– la Permanence d’accès aux soins de santé (PASS), généraliste et psy, service social,
– l’Espace régional d’éthique d’Occitanie,
– les activités ambulatoires du Gérontopole et centre séniors : consultations pour les séniors, dépistage des fragilités, consultations mémoire et de dépistage de la maladie d’Alzheimer, centre de recherche clinique, équipe régionale vieillissement et de prévention de la dépendance,
– la Maison médicale de garde,
– le Centre d’éducation thérapeutique Jean-Pierre Tauber,
– l’Institut régional d’éducation et de promotion de la santé Occitanie (IREPS).

 

INFO PRATIQUE
Maison médicale de garde
Cité de la Santé Hôpital La grave
Place Lange
31300 TOULOUSE
Métro: Saint-Cyprien république
Tél: 05.61.59.22.12
– Tous les soirs de 20h à minuit
– Le samedi de 12h à minuit
– Le dimanche et les jours fériés de 8h à minuit

 

Source: (Communiqué de presse du Centre hospitalier de Toulouse)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.