Une délégation UPA reçue à la préfecture

IMG_3420

Le président de l’UPA regrette l’absence du préfet et il présente la délégation. M. Delzers donne le sentiment des petites entreprises du bâtiment. Il demande une écoute accrue des pouvoirs publics pour que la région et la France réussissent. Il veut la réussite de l’apprentissage mais s’insurge devant les cafouillages incompréhensibles du gouvernement. Les normes RGE 2015 sont lourdes, coûteuses et doivent être recyclées tous les deux ans. M. Moreau souligne que nul ne demande de l’argent mais que l’on cesse d’en prélever de façon anarchique. Le désarroi domine chez les artisans de toutes origines, il faudrait que les paroles soient ponctuées par les actes. Me Floret rajoute ses craintes concernant les banques qui n’aident pas ou trop peu, sur le travail illégal, le statut d’auto entrepreneur. M. Sauvagnac regrette lui aussi l’absence du Préfet. Il note que le CICE ne sert pas à une entreprise sur deux. “Les heures supplémentaires nous manquent” pour mieux salarier. Est-ce d’être mis en concurrence par de la main d’œuvre étrangère en totale illégalité ?

Communiqué de l’Union Professionnelle Artisanale



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.