[Stade Toulousain] Semi Kunatani en Rouge et Noir

Le Stade Toulousain a annoncé la signature officielle du Fidjien Semi Kunatani. L’international de Rugby à 7, âgé de 24 ans, portera les couleurs rouge et noire pour deux saisons et devrait se positionner au sein de la ligne de trois-quarts.
L’international de Rugby à Sept, considéré par de nombreux observateurs et supporters comme l’un des meilleurs joueurs du circuit mondial, a vu sa réputation auprès des clubs du Rugby à XV grandir au fur et à mesure de ses performances lors des séries mondiales.
“J’adore nos supporters fidjiens et leur soutien, j’aime jouer pour les Fidji, mais j’ai dû penser à mon avenir dans le rugby, et à ce qu’il y avait de mieux pour ma famille et moi. C’est pourquoi j’ai dû saisir l’opportunité qu’il m’était offerte de jouer au plus haut niveau avec Toulouse”, a déclaré l’intéressé.
Semi Kunatani s’est fait connaître au sein de son équipe de Yamacia en 2013, où il prit une part prépondérante dans le succès final au prestigieux tournoi “Bayleys Fiji Coral Coast Sevens”.
Dès lors, son ascension a été fulgurante : immédiatement sélectionné avec l’équipe nationale des Fidji à 7, il remporta le tournoi de Dubaï en 2013, prenant notamment part à l’ébouriffant succès sur la Nouvelle-Zélande, 44-0.
Depuis, son statut au sein de son équipe nationale n’a cessé de s’affirmer et aujourd’hui, bon nombre d’observateurs s’accordent à dire qu’il est l’un des tout meilleurs joueurs du monde sur le circuit à 7.
Au cours des World Series de la saison 2014-2015, il a inscrit pas moins de 37 essais (ce qui fait de lui le deuxième meilleur marqueur de la compétition) et a fait partie de l’équipe type des Tournois de Gold Coast, Las Vegas et Glasgow. Trois étapes remportées par les Fidji, qui ont battu respectivement en finale les Samoa (31-24) et deux fois la Nouvelle Zélande (35-19 et 24-17).
L’équipe des Fidji est aujourd’hui officiellement qualifiée pour les Jeux Olympiques de Rio, en 2016, et est actuellement en tête des World Series devant l’Afrique du Sud et la Nouvelle-Zélande alors qu’un seul tournoi, à Londres, reste à disputer.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.