Déclinaison du plan de soutien à l’élevage français

Depuis plusieurs mois, les filières bovine, porcine et laitière, rencontrent d’importantes difficultés économiques.

Dans ce contexte, le préfet de la région Midi-Pyrénées, préfet de la Haute-Garonne a réuni les principaux acteurs des filières d’élevage, notamment la chambre d’agriculture, les syndicats agricoles, les banques, les centres de gestion et organismes techniques ainsi que les services déconcentrés de l’État. Deux rencontres successives ont eu lieu, visant à une mise en oeuvre rapide et opérationnelle du plan de soutien sur le territoire.
1. Un premier échange avait pour objectif de présenter les mesures du plan de soutien à l’élevage français établi par le gouvernement le 22 juillet pour soutenir les exploitations les plus en difficultés : mesures d’urgence fiscales, sociales et bancaires, fonds d’allègement des charges , restructuration de l’endettement des éleveurs avec l’intervention en garantie de la banque publique d’investissement (BPI).
Cette réunion initie, à l’échelle du département, un processus de dialogue constructif entre l’État et la profession agricole dont le préfet entend saluer l’état d’esprit. A cette occasion, les représentants des syndicats ont reconnu quelques avancées significatives réalisées par le biais du plan. Ils ont néanmoins exprimé une attente forte d’engagements de la part des pouvoirs publics ; notamment sur le besoin d’une revalorisation rapide des prix payés aux producteurs.
2. A la suite de cette réunion, s’est tenue la cellule d’urgence départementale qui, sur la base d’un travail collectif, a vocation à adapter le plan national aux réalités locales de la Haute-Garonne. Elle doit conduire à établir la liste des élevages les plus fragilisés. Une méthodologie de repérage des exploitations en situation difficile a été adoptée et des critères en vue de sélectionner les dossiers devant être traités en priorité ont été proposés pour validation lors du prochain comité.
Le préfet réunira cette cellule de crise tous les 15 jours pour mettre en place sur le département les mesures adaptées à la situation.

Retrouvez le détail de ce plan sur ce lien.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.