Agression d’un “adjoint de sécurité”, le syndicat SCP Police FO alerte la justice

« C’est maintenant régulier que nos collègues fassent l’objet d’agressions en raison de leur profession.

Dans la nuit de dimanche à lundi, alors qu’il était hors service, un adjoint de sécurité de l’Unité du Métro de TOULOUSE était reconnu et violemment agressé par un groupe de 5 individus qui l’avaient reconnu.

Frappé à coups de ceinture, de tessons de bouteilles, il s’en tirait miraculeusement et était transporté aux urgences avec de nombreuses blessures, le nez cassé et se voyait notifier 10 jours d’Interruption Temporaire de Travail (ITT).

Peu après les faits, deux des agresseurs, ressortissants étrangers et connus pour fait de violence étaient interpellés.

Après avoir exprimé la colère des policiers le 14 octobre dernier, UNITE SGP POLICE – FO était en droit d’attendre, des mesures exemplaires pour ces deux agresseurs.

Présentés en comparution immédiate, ils étaient relâchés et convoqués ultérieurement, sous “contrôle judiciaire”.

UNITE SGP POLICE – FO comprend et s’associe à l’écoeurement des policiers Toulousains devant de telles décisions.

Quand la justice prendra-t-elle en compte la protection et la reconnaissance du policier ?

Pour UNITE SGP POLICE – FO, c’en est vraiment trop et demande à la justice d’assumer ses responsabilités envers les auteurs d’agressions contre les représentants des forces de l’ordre.

UNITE SGP POLICE – FO souhaite un prompt rétablissement à notre collègue blessé lors de cette lâche agression. »

 

Didier MARTINEZ Secrétaire Régional UNITE SGP POLICE F.O. Midi-Pyrénées



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.