[Portrait éco] Un homme d’image qui préfère l’ombre à la lumière

DSC_0265

Communication. À la tête de la régie publicitaire toulousaine Intelligence Media, Paul Nahon a forgé son expérience sur le terrain. Sa capacité à s’adapter et à ne pas reculer devant les défis permettront à celui pour qui « la pub n’est pas une science exacte », de se positionner en référence sur le marché.

Parcourir le dossier « acteurs » du magazine Marie-Claire éditions Midi-Pyrénées » ; voici le lien

http://www.zyyne.com/zh5/152908?utm_source=zyyne&utm_medium=email&utm_term=10791&utm_content=152908&utm_campaign=15003#p=0

 

 

Au sol, sur son bureau, dans l’entrée… partout dans les locaux d’Intelligence Media, des magazines s’entassent mais pas n’importe lesquels. Marie-Claire, L’Express, LSA, L’Usine Nouvelle… autant de supports prestigieux avec lesquels travaille la régie de Paul Nahon. Mais avant de devenir la régie publicitaire de ces grands noms de la presse, ce professionnel de la communication a connu de nombreuses expériences « dont j’ai beaucoup appris ! » confie-t-il, précisant que « c’est pourtant par hasard que j’ai évolué dans ce milieu !»

Paul Nahon « préfère rester derrière les objectifs et les caméras » annonce-t-il d’emblée. C’est donc un effort qu’il consent lorsqu’il accepte de revenir sur son parcours. Né à Casablanca, il rentre en France à l’âge de 9 ans, à Béziers plus exactement, « où j’ai effectué toute ma scolarité », raconte-t-il. Mais, ne sachant pas encore quel chemin prendrait sa vie, il choisit de suivre quelques amis à Toulouse. « Ils m’ont alors fait découvrir le milieu dans lequel ils évoluaient, celui de la publicité. Ils m’ont mis le pied à l’étrier et j’ai tout de suite trouvé cela grisant » se rappelle-t-il. C’est donc par hasard que Paul Nahon se retrouve professionnel de l’image… celle des autres. « À l’époque, tout était possible… », mais au bout de trois ans, réalisant qu’il s’épanouit dans ce secteur, il souhaite aller de l’avant et nourrir ses ambitions : « J’ai alors intégrer l’agence Havas pour laquelle j’ai travaillé pendant deux ans en tant que chef de publicité, avant de répondre favorablement à une proposition d’Hachette Filipacchi pour lancer les éditions régionales de Télé 7 jours. »

 

« La publicité est un sacerdoce, le golf une passion »

 

Durant 10 ans, il évolue au sein d’Hachette Filipacchi, passant successivement du poste de commercial à celui de directeur de la publicité et enfin directeur régional. Et c’est, gorgé d’expérience acquise dans les grandes agences, qu’il rencontre Pierre Lapray. Ce dernier lui propose de créer leur propre structure pour lancer les éditions régionales du Point et de Marie-Claire. Intelligence Media voit le jour en 1989 et « cela fait 26 ans que l’aventure continue ! » Lorsque Paul Nahon s’est lancé « le monde de la publicité était à son apogée. Non que cela fût plus facile mais c’était différent ! » explique-t-il, car « à l’époque, il convenait d’apparaître dans les médias, aujourd’hui, c’est l’inverse : pour être heureux vivons cachés ! » Mais il n’est pas homme à regretter ou vivre dans le passé : « il a fallu s’adapter aux nouveaux standards de la pub, notamment au digital qui a révolutionné les codes. »

Et si la publicité est un sacerdoce, Paul Nahon a aussi des passions, dont le golf : « J’adore ce sport où il faut se remettre continuellement en question, où l’on mène un combat contre soi-même ! » Une passion dans laquelle il s’investit tant que le président de la ligue régionale lui propose de créer un  magazine (Côté golf) pour les 20 000 licenciés de Midi-Pyrénées. « J’ai, dans la foulée, naturellement, créé un club de dirigeants golfeurs, reflétant ainsi mes attentes : réunir des chefs d’entreprises, créer un réseau, tout en s’adonnant à notre hobby favori ! Ainsi est né le Club des 100 ! » Et comme dans sa vie professionnelle, les balles atteignent souvent leur objectif.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.