samedi 10 avril 2021

Contact

Planète Grain de sel : toutes voiles dehors pour la préservation de la Méditerranée

Grain de sel : toutes voiles dehors pour la préservation de la Méditerranée

Au mois de juin 2021, l’équipage du voilier Grain de sel, composé de vidéastes engagés, va prendre la mer sur la côte d’Occitanie pour partir à la rencontre d’acteurs œuvrant pour la préservation de la Méditerranée et réaliser une série d’émissions à leur sujet. À chacune des six escales prévues dans des ports de la région, le navire hissera ses plus belles voiles pour se changer en plateau télé itinérant.

Plongeurs, vidéastes, photographes, skippers, artistes et pilotes de drones… L’équipage qui se prépare à prendre la mer sur Grain de sel, un voilier d’une quinzaine de mètres, cache une équipe de tournage de film documentaire. En juin 2021, cette douzaine de passionnés d’images autant que de fonds marins larguera les amarres pour aller à la rencontre d’acteurs œuvrant pour la préservation de la Méditerranée.

Au cours d’un périple de trois semaines, qui les amènera à jeter l’ancre dans six ports d’Occitanie, ces marins-vidéastes réaliseront une série d’une quinzaine d’émissions présentant des initiatives innovantes et exemplaires en matière d’impact environnemental. « Cela pourra aller d’une centrale de collecte de déchets à une épicerie qui a supprimé les emballages, en passant par une entreprise qui fabrique du matériel nautique à partir des plastiques ramassés sur la plage. L’objectif est de montrer comment, par lien de cause à effet, une accumulation de gestes, même minimes, peuvent avoir des répercussions sur le milieu marin », détaille Estelle Gasc, la réalisatrice à l’origine du projet Grain de sel TV porté par l’association Travel doc.

À chaque émission, des invités et des thèmes différents mais toujours autour de la préservation de la Méditerranée

Et pour mettre en valeur ces solutions émergentes, cette « vidéotrotteuse », qui a passé trois ans en Thaïlande pour se former à la plongée sous-marine, a imaginé transformer un ketch (un voilier à deux mats) de 13,80 mètres en plateau de télévision itinérant. Ainsi, à chaque escale, l’équipage lâchera la barre et les écoutes pour sortir ses caméras, micros et vidéoprojecteurs, le temps de tourner deux ou trois émissions à bord de ce bi-mât de caractère. « L’idée est d’accueillir nos invités dans un cadre original, convivial et poétique », souligne Estelle Gasc.

Alimentation, gestion des déchets, surpêche… Chaque plateau sera l’occasion d’aborder une thématique particulière, sous l’œil avisé d’un expert. Ce dernier pourra notamment apporter un éclairage scientifique lors de la présentation des différents projets. « Nous diffuserons aussi de petites pastilles pédagogiques pour faire des zooms sur des espèces indigènes comme le mérou », ajoute la réalisatrice qui espère collaborer avec Gilles Saragoni, chef de plongée scientifique au Centre de recherche sur les écosystèmes marins (Crem) ou Philippe Lenfant, un biologiste qui travaille sur l’effet des réserves naturelles marines au Centre national de la recherche scientifique (CNRS).

« La nature est incroyablement résiliente »

Pour cela, Estelle Gasc a fédéré autour d’elle une équipe complète d’artistes et de techniciens vidéo. « L’appel à projets de la Région Occitanie “Vos solutions pour la mer et le littoral” a été un formidable accélérateur. Cela faisait près de deux ans que je réfléchissais à l’idée de faire le tour de la Méditerranée en voilier, tout en réalisant un documentaire sur la défense du milieu marin. Ce principe de budget participatif m’a paru complètement adapté à ce type de programme », témoigne celle qui décide de réécrire son projet avec sa complice Maïlis Gourdon, technicienne régie et spécialiste des performances artistiques vidéo.

Plutôt qu’un long métrage, les deux jeunes femmes s’engagent dans la production d’une quinzaine d’émissions sous forme de plateau télé. Il ne leur reste plus qu’à réunir autour d’elle une bande de professionnels partageant les mêmes convictions et le même goût de l’aventure. « Nous voulons porter un message d’espoir. Car, si ce qui se passe en méditerranée est flippant, notamment la surpêche, il y a aussi des choses positives. La semaine dernière, j’ai pu plonger dans la partie accessible de la réserve marine de Banyuls. L’effet est impressionnant. En tout juste 30 ans, les espèces protégées se sont multipliées et j’ai pu observer des poissons d’une taille exceptionnelle. La nature est incroyablement résiliente. Mais nous devons ralentir et modifier nos modes de consommation », s’enthousiasme Estelle Gasc qui espère voir, prochainement, souffler le vent du changement sur les côtes occitanes.

Articles en rapport

Éveiller les enfants aux grands enjeux contemporains

Covid : après une semaine de confinement, quelle est la situation sanitaire ?

Le virus circule toujours en Occitanie. En réanimation, l’impact est déjà supérieur aux vagues précédentes. En même temps, la campagne de vaccination face au...

Deux nouveaux cas de Covid-19 au TFC

Deux nouveaux cas de coronavirus au TFC. Le club a fait l’annonce ce matin. Après la contamination de trois joueurs au cours de la...

Confinement : les bibliothèques et médiathèques de Toulouse sont ouvertes

Quoi de mieux pour occuper un confinement qu’un livre, un film ou bien un bon disque ? Après plusieurs mois enfermés à la maison,...

Cyril Baille : « Ça se jouera sur des détails »

À un jour du quart de final de Coupe d’Europe entre le Stade Toulousain et Clermont, voici la conférence de presse de Cyril Baille. https://www.youtube.com/watch?v=52_pEGEC5Po   Cyril Baille sur...

Confinement : voici les plus beaux jardins du Tarn ouverts 

La semaine dernière, le Gouvernement annonçait de nouvelles mesures pour lutter contre la Covid-19. Il est actuellement possible de circuler dans un rayon de...

Confinement : une exception pour les sportifs amateurs

Les sportifs amateurs ont droit à un peu plus de liberté. Afin de pouvoir s’entraîner, les licenciés peuvent profiter des installations sportives de leur...

Des dégâts agricoles en raison de la vague de froid 

Cette semaine, les températures sont tombées sous la barre du 0°. Une météo compliquée pour les productions agricoles. Suite à ce froid, des aides...

Le vaccinodrome du Parc des Expositions ouvert 7j/7

Depuis le mercredi 7 avril, le Hall 8 du Parc des Expositions (sur l'île du Ramier, accessible par le pont du Stadium) est ouvert....

Top 5 des idées sorties à Toulouse… et ailleurs !

Une visioconférence sur l'environnement, un match de Coupe d'Europe de rugby, un concert surprise à domicile, un documentaire sur l'aéropostale... Voici quelques idées sorties...

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

Les plus lus

Au CHU de Toulouse, des essais prometteurs pour les victimes d’infarctus

Reconfinement : la colère des personnels hospitaliers du CHU de Toulouse

Pour le syndicat CGT représentant les personnels hospitaliers du CHU de Toulouse, le reconfinement n'est qu'une mesure restrictive de plus destinée à pallier les...
Economie Occitanie

Airbus et l’aéronautique en danger : scénario catastrophe pour Toulouse ?

Toulouse pourrait-elle connaître dans les années à venir le même sort que la ville de Detroit aux États-Unis, dévastée par l'effondrement de l'industrie automobile ?...
Bourg d'Oueil

Sorties en Haute-Garonne [1/6] : villages tranquilles et vallées secrètes

A l'heure où le déconfinement s'opère jour après jour en France, le département de la Haute-Garonne a une belle carte à jouer pour relancer...
station ski Superbagnères

Deux jours de ski gratuit dans les stations du Mourtis et de Luchon-Superbagnères !

Une semaine avant leur ouverture officielle, les stations de Luchon-Superbagnères et Le Mourtis offrent deux journées d’accès gratuit à leur domaine skiable, les vendredis 13...

Le plus bel arbre de France est à Sorèze, à 60 kilomètres de Toulouse

Ce mercredi 19 août, le hêtre de Saint-Jammes, à Sorèze, recevra le prix de l’arbre remarquable de l’année 2019, qui récompense le plus beau...

Urbex : 4 lieux improbables à l’abandon à Toulouse

Hôtel, maison de retraite, châteaux, restaurant universitaire, ces bâtiments se sont retrouvés abandonnés du jour au lendemain. Des lieux d'urbex figés dans le temps,...

Covid-19. Le variant breton fatal aux frelons asiatiques

Des chercheurs du Centre de recherche et d'analyses sur la cognition et la réflexologie animale de Toulouse ont observé des effondrements d’essaims de frelons...
Château_de_Montségur

4 idées d’escapades en Ariège pour ce week-end

Il y a tout ce qu'il faut dans la région pour voyager, ne serait-ce qu'une journée. Pour ce week-end du 20 et 21 juin,...