samedi 24 octobre 2020
Les brèves du JT Le nouveau Premier ministre, Jean Castex, relance la LGV

Le nouveau Premier ministre, Jean Castex, relance la LGV

Ce mercredi 8 juillet, dans la matinale de BFMTV, le nouveau Premier ministre, Jean Castex a annoncé vouloir accélérer le projet de la LGV. Une bonne nouvelle pour les collectivités locales.

“Le signal du redémarrage, attendu par nos territoires, vient d’être donné”, selon Carole Delga, présidente de la Région Occitanie. Un signal qui aurait pu passé inaperçu, mais qui relance les espoirs des acteurs locaux de voir un jour arriver la désormais chimérique LGV.

C’est lors de la matinale de BFMTV, menée par Jean-Jacques Bourdin, que le nouveau Premier ministre a discrètement, mais sûrement, réouvert la porte au projet de Ligne à grande vitesse. En réponse au journaliste concernant le prolongement de la LGV entre Montpellier et Perpignan, Jean Castex n’hésite pas : “Je mettrai toute mon énergie à le faire avancer à une vitesse supérieure à celle qui était la sienne jusqu’à présent!”

En effet, ce projet, coincé dans les couloirs du temps depuis plusieurs dizaines d’années, avait pourtant reçu l’aval du gouvernement précédent… Mais dans des délais bien trop importants selon les collectivités locales concernées. La première phase de travaux entre Montpellier et Béziers avait été annoncée pour 2028. Quant au tronçon Béziers-Perpignan, il n’était pas prévu avant 2033.

Et le tronçon Bordeaux-Toulouse ?

Une annonce que salue Carole Delga : “Que l’une des premières attentions du nouveau Premier ministre se porte sur l’arrivée de la LGV jusqu’à Perpignan est une satisfaction. Après trois années perdues, malgré les engagements pris par Emmanuel Macron lorsqu’il était candidat, je considère que la parole de Jean Castex est le signal attendu par nos territoires en Occitanie. Ensemble, nous y avons d’ailleurs déjà travaillé.”

La présidente de la Région Occitanie ne manque cependant pas de rappeler au chef du gouvernement, l’importance de poursuivre la liaison entre Bordeaux et Toulouse : ” Je m’étais engagée à ne rien lâcher sur ce dossier, comme sur celui de la LGV Bordeaux-Toulouse, et je suis heureuse de constater que nous aurons un allié de poids pour ces deux projets. Ma prochaine rencontre, avec le ministre des transports Jean-Baptiste Djebbari, le 22 juillet prochain, doit être l’occasion de fixer enfin un calendrier stable de lancement de l’enquête publique sur le tronçon Montpellier-Béziers. Je ne doute pas que l’engagement de Jean Castex sera le même pour la liaison toulousaine et que, désormais, notre réunion de travail avec la nouvelle ministre de la Transition écologique et le ministre de l’Economie deviendra prioritaire pour acter définitivement la création des sociétés de financement et lancer, enfin, les chantiers. C’est urgent pour le désenclavement de Toulouse et Perpignan, ainsi que pour redonner une dynamique à l’emploi dans notre région. Ces deux projets sont prêts depuis trois ans, seul l’engagement de l’Etat nous manquait.”

Severine Sarrat
Au journal depuis 2008, elle en connaît tous les rouages. D’abord journaliste polyvalente, puis responsable des pages économiques, elle est aujourd’hui rédactrice en chef.

1 COMMENTAIRE

  1. Si c’est avoir une LGV à Toulouse pour se voir interdire de prendre l’avion pour aller à Paris pour le travail, les bobos parisiens n’ont qu’à se la garder. Les fonds alloués seraient plus utiles à réaliser l’étoile ferroviaire. Ils contribueraient plus au développement du territoire.
    Quid de la liaison Toulouse Montpellier en LGV, histoire de consolider la région Occitanie?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport